samedi 5 avril 2008

Black Eyes

Ce matin alors que j'emergeais d'une nuit courte et agitée, je me suis souvenue de mon oncle, de son énergie, de la malice dans ses yeux. J'ai ouvert mes yeux, et en face de moi, il y avait ma fille qui me faisait un gros câlin du matin. Elle me regardait fixement avec un grand sourire, serein et lumineux.

Ses yeux brillaient.

Et soudain j'ai compris.

Mon oncle sera toujours là, au fond des yeux de mes enfants. Il me suffira de les regarder pour le retrouver, un peu.

9 commentaires:

Zébuline a dit…

de tout coeur avec toi bisous

sabine a dit…

Quand mon père est décédé, un prêtre vietnamien a été le seul à pouvoir me remonter le moral... ce qu'il m'a dit est un peu la même chose... que mon père était une partie de moi, en moi. Ceux que l'on aime et que l'on a perdu sont là, quelque part.

Laurence a dit…

Un petit texte de Canon I. Scott-Iolland pour vous souhaiter bon courage en ces moments difficiles...
Laurence
http://new-york-au-quotidien.blogspot.com/)

L’amour ne disparaît jamais.

La mort n’est rien !
Je suis seulement passé dans la pièce d’à côté.
Je suis moi, tu es toi ; ce que nous étions l’un pour l’autre, nous le sommes toujours.
Donne-moi le nom que tu m’as toujours donné, parle-moi comme tu l’as toujours fait, n’emploie pas un ton différent, ne prends pas un air solennel ou triste.
Continue à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Souris, pense à moi, prie pour moi.
Que mon nom soit prononcé à la maison comme il l’a toujours été, sans emphase d’aucune sorte, sans une trace d’ombre.
La vie signifie ce qu’elle a toujours signifié, elle est ce qu’elle a toujours été : le fil n’est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de ta pensée simplement parce que je suis hors de ta vie ?
Je t’attends…
Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin.
Tu vois, tout est bien

Canon I. Scott-Iolland

Mimi a dit…

bien en pensées avec toi et toute ta famille en France et en Inde.

Anonyme a dit…

Toutes mes pensées et prières pour toi, Moushette, et ta famille.
Eva

Balotine a dit…

C'est vrai. Tant que ton oncle est en toi, dans tes pensées, dants ta mémoire, il n'est pas mort.
Bon courgae.

Anonyme a dit…

Les enfants sont le meilleur réconfort dans ces moments là et aussi le meilleur moyen de toujours garder présent ceux qui sont partis tellemnt ils sont capables d'aborder la mort avec naturel.
Vali

. a dit…

Désolée d'apprendre cette triste nouvelle... Avec un peu de retard mes pensées sont avec toi...
Ketika/Namaskar

Moushette a dit…

Merci.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails