vendredi 30 mai 2008

Colère noire (édité)

Aujourd'hui ma fille a eu sa visite de santé obligatoire des 4 ans à l'école, gérée par du personnel de la DASDY (DDASS des Yvelines). On avait du au préalable remplir un formulaire classique avec de questions de santé, notamment sur les parents (pour les pbs héréditaires). Par principe, j'ai choisi de ne pas y mentionner le fait que ma fille soit adopté, vu que ce n'était pas demandé, qu'elle n'a aucune maladie héréditaire, et que de toutes façons il n'y avait aucun raison qu'ils aient à le savoir.

Seulement voilà.... Tout à l'heure en récupérant ma fille, je demande à la maîtresse comment s'est passé la visite. Elle m'a dit que tout s'est super bien passé pour Scarlett (et d'ailleurs il paraît qu'elle a un très bon niveau, ca c'est la mère qui se la pète qui cause !). Mais elle m'a raconté qu'à un moment le gars est venu interloqué lui poser la question : "Mais elle est né en Inde ?". Hé oui, c'etait marqué dans son formulaire et dans son carnet de santé.... Mystère, neurone qui part en vrille, tiens c'est bizarre, c'est différent des autres.... La maîtresse de Scarlett, qui elle aussi a adopté je vous le rapelle, et qui est comme moi anti diffusion inutile du scoop de l'adoption aux "dequoij'memèle" et qui est aussi comme moi anti-ségrégation des enfants adoptés, lui a répondu sur un ton qui j'imagine a du calmer le gars : "Pourquoi ça pose problème ???" La réponse a bien évidemment été un "non" faiblard...

Suite des évenements : sur le chemin du retour, je discute avec Scarlett, notamment de cette visite. Et je lui demande : "et est ce que le mossieur t'a posé des questions ?" Et elle me repond... Sans beugler, sans brailler comme à son habitude, mais en murmurant : "Il m'a demandé si j'étais française".....

J'avais l'impression que le ciel me tombait sur la tête en même temps que la moutarde me montait au nez.... J'ai fait le reste du trajet, comme sonnée après un match de boxe. Une fois à la maison, nous avons discuté tranquilou avec ma fille, et elle m'a expliqué que le mossieur lui avait demandé pq elle était née en Inde, que la question l'embêtait, et qu'elle n'a pas répondu.... Scarlett a eu la bonne réaction, fort heureusement, de ne pas répondre à ce bourreau d'enfants qui a eu la bonne idée d'appuyer là où ça fait mal et là où ça ne le regarde pas.... Ma pauvre fille, elle, s'est pris sa différence dans la gueule, sans doute pour la première fois, mais elle a fait face...

Et pendant ce temps là, sa mère se pose bien des questions sur lDASDY qui pourtant promulgue aussi les agréments d'adoption................

EDIT : pdt le câlin d'après le bain, Scarlett m'a avoué avoir eu peur.... peur qu'il l'a prenne....

12 commentaires:

Céline a dit…

Y a de quoi être en colère !!!
Ça vaudrait le coup de le voir ce gros c** pour lui demander d'où on pose ce genre de questions à une petite fille si jeune ! Grrr

Puis je sais pas vous auriez très bien pu vivre en Inde à l'époque de la naissance de Scarlett ? Donc c'est quoi cette façon de chercher la méchante petite bête, et de chercher à faire une différence ???

Moushette a dit…

Exactement Céline. Il était là pour la santé des enfants pas pour faire un contrôle d'immigration ou je ne sais quoi. Pour un peu il aurait demandé ses papiers à Scarlett et l'aurait amené au poste....

Zébuline a dit…

Ben moi, j'irai plus loin ma belle, l'agent de la Dasdy est prié d'avoir un minimum de respect ET de réserve... DOnc je ferai un joli courrier pour faire apprendre à ce monsieur a tourner 7 fois sa langue dans sa bouche...
Mais c'est vrai que le pauvre a pu être perturbé, dans certains quartiers, c'est aux blancs qu'on demande ce qu'ils font là...
Cela dit, je trouve sa question plus grave car à l'heure actuelle, il y a un controle très important du titre de séjour et il est interdit de poser la question à un mineur.
FAIS un courrier, pas pour ta famille mais pour protéger les enfants des parents en situation irrégulière...
et oui je suis parfois une rebelle

Balotine a dit…

Bien parlé, Zébuline !!!!

Anonyme a dit…

Une fois la colère (plus que légitime) redescendue, il me semble qu'un rdv avec ce monsieur et son/sa supérieur(e) s'impose. Je suis très choquée par ce que tu racontes et j'admire ton sang froid : moi j'aurais essayer de voir le mec direct... et pas en douceur !
Pour réagir de la sorte après le bain, la pauvre Scarlett a dû vraiment avoir peur. Et ça, il faut vraiment le remonter au plus haut de la DASDY.
Bon courage !
Virginie

Moushette a dit…

Oui, je suis d'acc avec vous. en fait j'ai pris ma décision apres l'incident de la douche. maintenant difficile d'accuser une institution sur la parole d'un enfant de 4 ans. mais heureusement que la personne avait aussi interrogé les instits...

Des incidents comme ca, il y en a
malheureusement souvent dans la vie des parents et enfants adoptés. Mais que cela vienne du service de protection de l'enfance, cela me parait monstrueusement inadmissible.

Et au ton de Scarlett tout à l'heure, je reste convaincue qu'elle a vécu des instants de terreur, en redoutant que ce mec l'enlève de nous... Je n'ai jamais vu Scarlett comme ça auparavant...

Mais heureusement qu'elle a réussi à exprimer son angoisse de suite...

Anonyme a dit…

Je suis d'accord, il ne faut pas laisser passer un truc comme ça !

Par ailleurs, je suis très étonnée que Scarlett ait rencontré ce monsieur seule.
Je me souviens très bien que pour mes deux enfants, lors de la visite en petite section de maternelle, la présence des parents était absolument obligatoire (mainteant, j'en comprends l'intérêt...).
Et même en début de CP pour Nora (la visite qui se fait normalement en fin de grande section), il fallait être présent.
Je ne vois pas pourquoi du 78 au 92 les choses ne se passent pas de la même façon ?

En tout cas, ta puce a très bien réagi et elle a réussi à t'en parler, ce qui est énorme en soi.

Courage pour la suite !

Eva

Mimi a dit…

Hello ! Ce que me choque le plus dans cette histoire, c'est bien la non présence des parents pour des enfants si petits. Ici la visite obligatoire avant école que nini vient de passer est faite par NOTRE pédiatre et ensuite un rapport est envoyé à l'école.
Courage Moushette...

Et ensuite c'est très perso tu sais moi j'ai toujours dit qu'ils étaient adoptés et de toute façon ça se voit et maintenant tout le monde ici le sait. Mais j'imagine assez la frousse de ta fille de voir ce bonhomme qu'elle ne connait pas qui lui pose ce genre de questions..c'est affreux.

Bon we et ding dong...

Anonyme a dit…

A la fois, si tu avais dit de suite qu'elle était adoptée, ta fille n'aurait eu aucune question...Puisque curiosité assouvie. :( C'est ainsi mais pour ma part je joue franc jeu direct, et pour l'instant nous sommes tranquilles.

Moushette a dit…

Anonyme, dis tu à chaque fois que tu croises un inconnu que ton enfant est adopté ? Ici il s'agit d'un médecin qu'ils voient une fois pour toute, alors il n'y avait aucun intéret à lui dire.

Alors pourquoi coller une étiquette "adopté" systématiquement sur le front de nos gosses ? Et malheureusement je constate trop souvent qu'une fois l'étiquette collée, les gens les observent deux fois plus qu'un autre enfants pour voir s'ils ne décelent pas un futur psychopate, revendeur de drogue ou grand dépressif à la recherche de ses origines....

Enfin chacun fait ce qu'il veut avec ses momes, mais moi ma politique c'est d'éviter le plus possible d'étaler l'intimité de notre famille aux inconnus, d'autant plus que ça déplait à Nishal, car il n'aime pas en parler avec des gens qu'il ne connait pas... C'est leur vie après tout, à eux de décider de le dire ou non aux gens qu'ils croiseront dans leur vie...

Anonyme a dit…

Evidemment que je ne raconte pas l'histoire de ma fille à tous ceux que je croise, mais là, pour ma part, je trouve que quand le médecin a posé la question à l'instit, elle aurait mieux fait de répondre plutôt que de créer un mystère qui a nuit à ta fille. Si le médecin avait su, il n'aurait pas titillé ta fille, cela aurait plus simple à vivre pour elle.

Pour ma part, je pars du principe qu'il vaut parfois mieux assouvir la curiosité malsaine plutôt que de susciter 30 000 questions. Même si je ne trouve pas ça normal pour autant, mais au moins cela permet d'éviter les questions directes à l'enfant. :(

Quant à l'étiquette que l'on colle aux enfants adoptés, je comprends tout à fait ce que tu veux dire, mais on ne peut pas beaucoup lutter contre car l'adoption est une part de leur identité, part identitaire méconnue de beaucoup, et tellement imaginée, brodée, fantasmée même par ceux qui évaluent nos enfants à l'école par exemple. (quelle chance d'avoir une instit qui connaît l'adoption...)

Maya a dit…

Bonjour,
Je découvre ce très beau blog, félicitations !
En cours d'adoption, cette chronique sur "l'incident" de la visite médicale d'une bout de chou de 4 ans m'a révoltée : c'est déjà assez étonnnt que le médecin puisse voir les enfants sans leurs parents ou la présence permanente de l'instituteur, alors si en plus ça tourne à l'interrogatoire !
D'où vient ce médecin pour être étonné que des enfants soient nés à l'étranger et un peu "bronzés" ??? C'est poignant de penser que des enfants subissent chaque jour ces remarques.

Peut-être que s'il avait eu directement la réponse à sa curiosité avec un "elle a été adoptée", il aurait tenu des propos encore pires, du style : "et tu as connu ta vraie maman ?" ou le célèbre "oh tu en as de la chance d'avoir été adoptée au lieu de rester là-bas" sans oublier le sempiternel "c'est triste d'être orpheline". Ne pas parler spontanément de l'adoption de ses enfants, c'est aussi les protéger de ce genre de remarques non ? Ils les entendront bien assez tôt sans que des adultes quelque peu "tarte" ne leur sortent.

Si vous avez connaissance des suites données à votre courrier, je fais partie de ceux que ça intéressera !

En espérant que votre fille s'est remise de cet épisode.

A bientôt
Maya

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails