lundi 19 mai 2008

Vidée et remplie à la fois...

Ce weekend EDE commença fort.

Samedi à 4 heures du mat, Scarlett fit irruption dans ma chambre, brûlante de fièvre, mal au ventre et à la gorge. De 4 heures à 5 heures , après un dolip, un calin, qqs discussions et une fille ré-expediée à son lit "pasque tout à l'heure Maman elle doit assurer", j'imaginais déjà l'angine, Scarlett et Mister Moush immobilisés à la maison, tandis que moi et Nishal nous nous perdions sur les routes normandes entre notre maison et le manoir....

Mais heureusement que le Doliprane fait des miracles (ce n'était en fait qu'une vilaine gastro), et la miss fut vite en état de fonctionnement. Nous décidâmes donc de partir à 4 au manoir. Arrivés là bas, en r'tard comme la majorité de l'équipe, nous avons constaté que mon filleul était lui aussi malade, avec plaques et boutons sur le visage à l'appui.... Gastro, urticaires, ce n'est rien à côté de la soeur de mon filleul qui lors du dernier rassemblement avait développé une scarlatine.

Coïncidences, ces maladies le jour ou la veille de nos rassemblements ? Je n'y crois pas trop. Nos enfants adorent aller au manoir, mais cela leur renvoie aussi leur histoire, leurs origines, les abandons. Quoi de plus naturel pour ces petits que de nous expliquer par leurs angoisses par le corps... Même pour les adultes, aller au manoir est qqchose d'important, d'émouvant, et de difficile, car cela fait remonter tellement de flashs du passé, certains heureux, d'autres moins...

Quant à Nishal, il a passé une étape, il s'éclate en toute simplicité avec les copains pdt 48 heures, la plupart du temps il se trouve une copine "commentellesapeldeja" de 3-4 ans de plus que lui qui aiment le baby foot ou le foot, et passe une journée d'enfer avec elle ! J'en suis ravie pour lui mais je sais que rien n'est gagné, car comme dirait ma pdte, "tu verrais, des étapes, et des réactions aux manoir, il y en aura d'autres avec le temps..."

Ok, je sais, le chemin des enfants adoptés est jalonné de surprises, l'adolescence est un cap critique à franchir, comme pour les enfants bios soit, mais souvent bcp plus spectaculaire pour les enfants adoptés... Les témoignages de parents de grands fusent, leur zénitude fasse aux challenges et situations critiques m'épatent, je prends des notes dans ma tête... Rien de mieux que des témoignages concrets pour comprendre, savoir, ne plus fantasmer... Et je me prépare doucement, devant ce qui est pour l'instant une mer d'huile, aux possibles grains, houragans ou tsunamis qui pouraient déferler...

Enfin.. Quittons les crobes et vagues déferlantes et revenons au rassemblement. Pour changer, il pleuvait, mais le manoir affichait complet ! Complet de familles postulantes, complet de petits loulous blondinets et bruninets courant dans tout les sens, avec des parents les yeux plein d'étoiles (ou alors les yeux cachés derrière un appareil photo ou un camescope !!)... C'était très émouvant de voir des enfants tellement beaux et transformés que j'avais peine à en reconnaitre certains que j'avais vu la dernière fois en Inde !!

Et c'était chouette de pouvoir discuter avec les postulants. Mon premier entretien a démarré par un "Bonjour" enchainé vite fait avec le mot "OUI" !

Oui, ils avaient réfléchi, oui ils avaient discuté, et oui ils acceptaient le dossier d'un de nos enfants !!! Et hop, une attrib de plus en route !!! Et d'autres me disaient aussi des ouis. Oui, ils agrandissent leur demande d'enfant, oui ils sont contents de voir tout ces enfants arrivés, oui ils comptent sur moi et prennent leur mal en patience avec espoir...

Cette année nous avions qqs VIP invités de Lituanie, d'Inde de notre orphelinat de Nakpur... Et nous avons eu le grand plaisir de voir deux de nos "grandes" adoptées de faire une danse de Bharatnayam devant nos yeux ébahis ! Et comme à chaque spectacle de danse classique indienne, cela m'a fait monter bien des choses de mon enfance, et nous avons admiré, ma Scarlett moi, au milieu de la foule, ces magnifiques filles assurer un spectacle époustouflant. Scarlett a adoré (Nishal un peu moins !) le spectacle des princesses indiennes, et aurait bien aimé que cela continue, "encore une chanson !!" ...

Puis arriva le moment clé, les discours.... Grande révélation, j'étais super à l'aise, presque trop, ce qui m'a valu un bon trou dans mon discours tout au début et un mini moment de solitude.... Et puis bon j'avais un méga challenge : je ne pouvais pas regarder la cheminée au fond de ses yeux vu que la salle était bondée jusqu'au fond !!! Et puis j'avais été très émue, jusqu'aux larmes, par tout nos ptits enfants d'origine indienne qui se sont présentés à l'assemblée. Un de nos enfants m'a fait monter des larmes (d'un pratique lorsque son mascara n'est pas waterproof et qu'on doit assurer le discours juste après), les anciennes angoisse de 3 heures du mat du "vais-je un jour pouvoir lui trouver une familles" me sont remontés, les discussions remplies de doute et d'espérances dans les bureaux sombres d'orphelinats, et tout le long travail pour en arriver là...

Et puis plus tard dans la soirée, une fois qu'une partie des familles étaient partie, je discutais avec ma déléguée ... d'un certain rassemblement en automne 2002.

Notre tout premier rassemblement de Mister Moush et moi, au manoir.

Nous venions de rencontrer Nishal en Inde qqs semaines auparavant, et nous cherchions désespérément une OAA qui veuille bien accepter de gérer notre dossier. Nous avions déjà fait un premier entretien avec notre délégué, et nous devions faire le final avec la présidente de l'OAA...

D'autres OAA nous avaient déjà refusé, une nos avait pris en entretien, mais nous avait refusé de nous aider pour adopter Nishal, car ils ne voulaient pas bosser avec un autre orphelinat que ceux qu'ils connaissaient pas. Ils avaient même émis des doutes sur l'attribution de Nishal, sur son état de santé, et nous avaient même menacé de ne jamais nous prendre pour un deuxième enfant si nous adoptions Nishal avec une autre OAA qu'eux. Avec le recul, je me rends compte de leur manque d'humanité, et au vu de la suite à EDE, ils doivent bien s'en mordre les doigts................................

Je me souviens, comme si c'était hier, de cette grande et imposante bâtisse qui me faisait presque peur, et dont j'avais à peine admirée l'architecture, tant j'étais tétanisé par ce qui m'attendait... Je me souviens d'avoir regardée ébahie ces enfants au look indien mais totalement francisés ! A l'époque, ça me faisait tout drôle, comme regarder un film bollywood en VF !!! Je me souviens surtout de l'entretien corsé dans le p'tite salon au piano, avec la pdte et les déléguées. Et je me souviens du "oui " final de notre présidente, qui sonnait enfin l'officialisation de notre vie de future parents avec OAA et attribution.... Nous ne savions pas à l'époque que l'adoption de Nishal était la genèse du redémarrage de notre OAA en Inde, et que 6 ans encore nous surferions encore sur la même vague avec de plus en plus d'assurance... Je ne savais pas non plus, qu'un jour je me retrouverais de l'autre côté du micro, des larmes plein les binocles..

C'était émouvant d'en reparler, de s'en re-souvenir, de voir le chemin parcouru, et de savoir que l'humanité et l'ouverture d'esprit de notre OAA d'accepter notre candidature un peu atypique avait été recompnsées en centuple en retour... Hier on m'a dit un "c'est grâce à toi", mais honnêtement, non, je pense que c'est grâce à l'ouverture, l'humanité et l'état d'esprit général de notre OAA que nous en sommes là...

Voilà, voilà... Une grande journée qui nous vide de toute notre énergie, mais qui recharge les piles de la motivation... Des regards en arrière qui nous propulsent dans un futur lumineux...

(photos à venir...)

6 commentaires:

Nane a dit…

C'est bien, ton blog, Moushette!
Un coup de blues, un "et si on n'avait pas notre agrément?" ou "et s'il n'y avait jamais de petit frère?"...quelques minutes de blog et c'est reparti.
Mais là, c'est tellement émouvant que j'en ai des frissons partout.

Manue a dit…

C'est vrai que c'est émouvant ces rencontres. Nous allons participer le weekend prochain à notre deuxième rencontre, mais cette fois-ci ce sera avec Hugo dans nos bras. Cela fait maintenant presque 4 mois que nous l'avons rejoins en Ethiopie et c'est un vrai bonheur.
Continue ce blog, il est vraiment très intéressant!!!

Balotine a dit…

C'est grâce à toi, aussi !
Bravo Moushette !

Céline a dit…

que d'émotion dans ce billet. J'en ai eu la larme à l'oeil. Donc je n'ose imaginer la véritable émotion de ce w-e !
Bravo Moushette !

Laurence (NY) a dit…

Très, très émouvant... C'est magnifique de voir que tu as su faire de l'épreuve un tremplin qui te permet aujourd'hui d'aider d'autres futurs parents à surmonter l'épreuve. Qui sait... ceux que tu aides ainsi en aideront peut-être d'autres, et ainsi de suite.
Bel effet ricochet...
On attend les photos !!
Laurence

Moushette a dit…

merci nane, manue, balotine, celine et laurence !

laurence, le ricochet fonctionne déjà car certaines de mes familles ont déjà rejoint les rangs des bénévoles !!

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails