lundi 18 août 2008

A vomir.


49 bébés indiens, cobayes de l’industrie pharmaceutique, sont morts au cours des tests

le 18/8/2008 à 17h57

Depuis le 1er janvier 2006, 49 bébés sont morts à l’Institut des sciences médicales de New Delhi alors qu’ils subissaient des tests cliniques. L’Inde est devenue la première destination d’Asie pour la réalisation de tests thérapeutiques par les laboratoires pharmaceutiques occidentaux.

Les laboratoires pharmaceutiques étrangers font des essais cliniques en Inde.
The Times of India révèle que 49 bébés, dont la plupart avaient moins d'un an, sont morts à l'Institut des sciences médicales de New Delhi. Tous étaient des cobayes pour de nouveaux médicaments avant leurs mises sur le marché (contre les carences en zinc, les problèmes de pression artérielle ou encore une maladie du foie).

En deux ans et demi, le département de pédiatrie a réalisé 42 séries de tests sur 4142 bébés pour le compte de laboratoires étrangers en particulier les suisses Roche et Novartis et le japonais Sankyo pharma. L'Institut a expliqué que certains bébés étaient déjà malades avant les protocoles d'essais thérapeutiques et qu'on ne pouvait donc pas imputer aux tests, tous les décès.

Mais Rahul Verma, fondateur de l'ONG Uday pour les maladies congénitales et les groupes sanguins rares, qui a mené l'enquête, se dit choqué. "L'Institut des sciences médicales affirme que les familles des patients étaient prévenues des risques avant le début des tests. Or comme la plupart des familles sont illettrées et extrèmement pauvres, je doute qu'elles comprennent ce qu'est un test clinique et ce qu'on fait subir à leurs enfants".

Mais c'est justement pour cette raison que l'Inde, à l'instar de pays africains, est devenue une destination prisée par les laboratoires étrangers. Sachant que chaque médicament doit être testé sur plus de 4000 patients pour être validé, sans compter les milliers de tests préalables, c'est une aubaine de trouver des cobayes peu exigeants financièrement et peu regardants sur les risques encourus.

En Europe et aux Etats-Unis, les candidats aux tests thérapeutiques sont très difficiles à recruter et exigent de gros dédommagements. Le coût de ces tests en Inde est jusqu'à 60% moins élevé qu'en occident. D'ici à 2010, ce secteur devrait générer en Inde un chiffre d'affaires de 300 millions de dollars.

3 commentaires:

Virginie a dit…

Je suis d'accord avec toi, c'est à vomir et ça fait surtout froid dans le dos.
Dans quel monde vivons-nous ?!

Anonyme a dit…

Ca me fait penser à une chanson de Cabrel : Dans quel [monde] cela se passe-t-il ? Dans le mien ? Non, ce n'est pas possible...
Eva

Moushette a dit…

cela me parait dingue aussi...

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails