lundi 29 mars 2010

Au service des autres.

Au service des autres. Voilà globalement en quoi se résume ma vie. Vie de FAF et de bénévoleuse.

Etre au service des autres amène bien des satisfactions que l'on ne peut obtenir avec un métier salarié. Soit.

Mais il y a aussi ces moments. De doute, de bilan, de scuds successifs pris dans la gueule, qui font encore plus mal lorsque la quarantaine se pointe. Les vides deviennent béants, douloureux et obsédants. Un pinceau, de la peinture, un meuble, j'essaye d'évacuer mon blues comme je le peux. Je remplace les larmes par de la peinture monocouche, pourquoi pas ?

Et puis un rayon de soleil. Exceptionnel, dans mon taf au service des autres. Je l'attrape et je me laisse porter par sa lumière, sa force, sa présence. Certes ce n'est que du virtuel pour l'instant pour moi, certes cela ne changera pas ma vie mais les leurs. Un miracle qu'on se dit, oui être témoin d'un miracle c'est aussi merveilleux que de voir un arc-en-ciel dans un ciel orageux. On le contemple, et on oublie le reste.

Ma vie serait elle creuse ? "Que fais tu de ta vie ?" "Et tes ambitions passées ?" ll y a tant de virtuel dans ma vie. Emails à gogo, blog, délires fbookiens, et adoptions très virtuelles lorsqu'on est loin du terrain et loin des familles. Evasion facile d'un réel creux ? Mais ma vie est pleine pourtant, car il y a la vie familiale et sociale, la pêche des enfants qui m'aspire vers le haut, des sérieux projets pour le futur et le fait que je suis une fervente militante des journées de 48 heures pour pouvoir enfin prendre le temps de tout boucler et enfin faire des nuits correctes. Pleine oui, mais est-elle pleine comme je le souhaiterais ?

Billet sans doute trop perso, trop intime, tant pis, il m'a fait un peu du bien. Moment de doutes, besoin de me défouler sur ce blog comme sur un shrink, de me parler à moi même, d'exprimer ce blues que je ne sais partager dans le réel car des mots sont encore imprononçables. Il me faudra du temps, et ça passera sans doute par l'étape du billet tranchant sur le blog. La rédaction est pour moi une des meilleures thérapies, souvent je tape des billets "inpubliables" que je laisse au fond des oubliettes de mon DD.

Mais demain est un autre jour, et je vais faire un plein de peinture chez Leroy Merlin !



(et flippez pas les parents, non je ne lâche pas vos dossiers !!!!!!!)

14 commentaires:

mirtille a dit…

Moushette, vas sur vous aimerez peut-être " yalla ",je crois que eux aussi se sont posés un jour les même questions.Ont-ils eu réponses à leur questions, je ne sais pas...mais une chose et sûr, beaucoup les admirent pour ce qu'ils sont et pas de doute : ils ont accompli de grandes choses.

alors chapeau bas

mirtille

Balotine a dit…

Méfie toi, tu va nous faire la crise de la quarantaire !
Je te rassure, tu as une belle vie bien remplie, une belle famille, une belle action envers les adoptions, une belle âme, quoi !
On peut ne pas être FàF et trouver sa vie creuse aussi parfois... Métro Boulot Dodo

Je t'embrasse

Carole a dit…

La vie c'est ce qui arrive pendant que nous sommes occupés à d'autres projets... Quelques soient les projets en cours, la vie suit le sien et nous mange à sa sauce "sucrée-salée"... En attendant nos grandes ambitions, tout ce qui est accompli est bon et tout ce qui ne l'est pas nous pousse vers l'avant...

Une petite cure de Printemps et un pique-nique pas virtuel, entre autre moyen pour aller bien...
Plein de bises d'encouragement et Vive le Magicien Merlin ! (Leroy Merlin).

Carole

Anonyme a dit…

Je crois qu'à côté d'un métro-boulot-dodo bien routinier, votre vie est au contraire pleine de richesses.
Ce que vous pouvez construire, ou aider à construire, à l'autre bout de la planète, ce que vous faites chaque jour pour vos enfants, pleins de femmes "qui bossent" (j'entends en dehors de leur "foyer") aimeraient je crois le vivre elles-mêmes.
Mon travail m'occupe sans doute un peu trop, je suis trop peu souvent à la maison, et je pourrai je pense écrire les mêmes lignes, l'impression de passer à côté de qque chose.
C'est peut être ça souvent la vie, beaucoup de frustrations, mais des petits bonheurs quotidiens que l'on ne doit pas oublier.
Nathalie, dans l'Oise

Anonyme a dit…

Maman au foyer et benevole "virtuelle", je me pose parfois exactement les memes questions...
Mais jusque la il y a toujours eu un petit clin d'oeil du destin, un petit signe qui tombait a pique pour faire s'envoler tous les doutes.
Qu'est-ce que ce sera pour Moushette?

Nenette

Sydney a dit…

Je sourrris car souvent je me pose la question inverse quand je suis saturée de boulot et que je ne peux pas être plus performante (pardon, faut dire productive) parce que j'ai ma vie de famille maintenant. Mais durant mon long congé d'adoption (fratrie c'est comme une grossesse gémellaire), je me suis embêtée comme un rat mort au bout de trois mois à attendre que les enfants rentrent de l'école...Tu n'as pas l'air d'avoir du temps à tuer...et je soupçonne que le bénévolat dans l'adoption, si dur, si consommateur d'énergie et si éprouvant soit il, a été un challenge pour toi. Trouver l'équilibre, tout un art si difficile....
Beaucoup de bonheur dans ta vie et dans ta famille, quelque soit tes activités aujourd'hui et demain. Sydney

Balotine a dit…

Je te prie de bien vouloir excuser ma coquille : j'ai écrit FàF et non FAF pour femme au foyer... C'est une déformation professionnelle : FàF en assurance vie, c'est l'acronyme de Fonds à Fenêtres (pour diversifier les supports de son épargne)... Mais finalement, comme tu es multifacettes, ça te va bien ce lapsus !

Brigitte & lilou a dit…

Je comprends tes questions, moi j'ai les mêmes à l'inverse.... trop de temps pour mon travail qui bien que choisi par passion, la passion s'émousse... marre de bosser pour 1 world company... marre du stress.. une furieuse envie.. de prendre mon temps et m'investir dans l'adoption et mon assoc à Haïti...
bref... la peur de passer à côté de qqch... la crise des 45 pour moi ;-)))
bon mais les crises ça fait avancer non ? ça permet de se recentrer.. de faire le tri... de refaire ses choix.. alors bonne réflexion...
bibi

Zébuline a dit…

Ben là à part te proposer de venir repeindre mon plafond...
Non sans rire, je te fais un kf... sans peinture...
Sinon je ris des bêtises de Balotine...
Sans doute parce que ce post est trop violent pour moi auj'...
To be or not to be...
mille bises

Anonyme a dit…

Et un peu de temps rien que pour Moushette?

Nenette

nissa a dit…

Moushette
Je suis pas mal investie aussi dans l'associatif, dans un autre domaine...
On s'implique parfois beaucoup, parfois trop... et on ne voit pas toujours les fruits de ce que l'on sème...

Alors, simplement, de mon début de parcours, j'ai envie de vous dire MERCI
Merci d'éclairer mon parcours à la lumière de tes réflexions
Merci de me permettre de me poser de bonnes questions
Merci de me donner le goût pour l'Inde et ainsi de permettre de m'ouvrir à des cultures auxquelles je n'aurais pas pensé...


Et en toute modestie, sans toi, je n'en serais pas là...
Alors, crise de la quarantaine, peut être, tu fais un bon resto avec des copines... et... tu continues sur cette voie qui nous apporte tant !!!

VIRGINIE a dit…

MOushette, tu es juste humaine et c'est comme ça qu'on t'aime.

Virgnie du 41

Moushette a dit…

Merci à toutes.. du mal à répondre à chacune perso car suis encore bien affectée pr les epreuves mais ca roule pas d'inquiétudes !

carole, lol le magicien !!!

Yzabeille a dit…

Normal d'avoir le moral dans les chaussettes parfois, c'est ce qui fait que nous sommes des êtres humains.... tu sembles avoir une vie bien remplie, pleine de dévouement, d'histoires magnifiques, une vie de famille aussi. Et le temps passe si vite, les journées sont trops courtes parfois, difficile de souffler, de ne pas se laisser haper....
Petite crise de la quarantaine, ou manque de soleil avec l'hiver qui perdure ? Bref, tant de raison pour que parfois, toi qui nous réjouit pas tes posts pertinents et ton parler vigoureux plein de bonne humeur, tu es un peu le blues.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails