jeudi 8 juillet 2010

Trop aimer des enfants peut être jugé criminel par les services sociaux.


Effarant, incroyable.

Bravo à la DDASS de l'Oise grâce à qui ces enfants ont vécu 6 mois en foyer pour rien.

Vive la France.

8 commentaires:

Dominique a dit…

Dans quel monde vivons nous?..
j'ai une amie famille d'accueil à qui il est arrivé à peu près la même chose mais allé plus loin malheureusement....
Le bonheur des enfants dans tout ça?... le mal est fait...

Nane a dit…

Heureux dénouement mais après quelles angoisses pour ces enfants?
Il faudrait apprendre à quelques personnes de l'ASE que les enfants ne s'éduquent pas avec des théories.

Phypa a dit…

Cette histoire est un peu incompréhensible. Au passage je découvre un nouveau vocable : "la maman naturelle", un relent d'instinct maternel supérieur qui cadre mal avec les contextes d'enfants délaissés (encore que dans cette histoire, on ne sait pas pourquoi les enfants sont placés).
"L'amour en plus" d'Elisabeth Badinter, c'est pas au programme des TS , je suppose ?

La Guilde Pâtes à Métaux Francophone a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Les Vents du Monde a dit…

Si seulement cette affaire scandaleuse était exceptionnelle ! Et à chaque fois je me demande comment on peut donner trop d'amour à des enfants ???

Désolée pour le message supprimé, fausse manoeuvre... Soazig

Cladam a dit…

C'est vraiment une histoire affreuse :-( Quelle honte !
Pour les familles d'accueil, ça doit vraiment être difficile : ne pas s'attacher aux enfants qu'on a 24 h/24 chez soi, comment est ce possible ?

z e n c h a dit…

Et vive la Grande-Bretagne aussi !

L'adoption forcée par les service sociaux en GB

Moushette a dit…

ouaih zench, c delirant. comment les as peuvent être prendre ce genre de décision, bien au dessus du pouvoir des juges ???

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails