jeudi 5 août 2010

Reportage sur l'AI en roumanie (ou la non AI plutôt...)



Il y a 5 épisodes à ce reportage, il suffit d'aller sur youtube (double cliquez sur la vidéo) pour y accéder (à droite en haut).

Je suis tombée par hasard sur ce reportage. Sur l'adoption internationale en Roumanie. Il est clairement anti adoption internationale, et nous montre un florilège de scandales qui ont eu lieu en Roumanie autour de l'adoption internationale : enfants volés, traffics, adoption domestiques flouées au détriment des AI, fric à tout va, pédophiles, mafia etc. La situation actuelle des enfants en attente de famille n'est pas abordée, et la conclusion est clairement anti AI en Roumanie, voire partout dans le monde !!!

Reportage assez impartiale certes, j'en ai l'habitude. Mais très intéressant car bien réalisé et minutieux, et sûrement vrai sur bcp de points car les scandales et horreurs n'ont pas manqué en Roumanie. J'avoue avoir été scotchée par certaines images ou témoignages !! Et quel florilège de "ce qu'il ne faut pas faire en AI", pour moi intervenante dans l'AI, c'est très rassurant !!! (et concernant les miles à attribs, au moins avec EdE on est tranquilles de ce côté là...)

Mais bon, bien évidemment je ne suis pas du tout, mais du tout d'accord sur les conclusions et sur le lobbying anti AI. La situation d'aujourd'hui est très différente de celle présentée dans le reportage, des années se sont écoulés depuis ces faits, et tout le monde a pris du recul et a compris les erreurs du passé.... La convention de la Haye existe, et fonctionne bien malgré les lourdeurs administratives. Le reportage oublie de parler du fait qu'il n'y a aujourd'hui que très peu d'adoption nationales et que la majorité des orphelins roumains ne sont pas adoptés et croupissent dans des orpheux bondés et mal gérés. Mais certains pensent que les enfants roumains doivent rester en Roumanie s'ils ne sont pas adoptés par des roumains, quitte à vivre en institution plutôt qu'en famille ailleurs...

L'intervenante conclue en disant que l'AI sera forcémment pourrie si la demande est supérieure à l'offre... Alors tant pis pour les gosses orphelins qui restent sur le tapis et ne sont pas adoptés. Mais eux, qu'en penseront-ils lorsqu'ils grandiront ? Je me souviens d'avoir lu dans un magasine (Marie Claire) le témoignage d'enfants grands maintenant qui ont failli être adoptés à l'étranger, mais dont la procédure s'est arrêtée à la fermeture de l'AI en roumanie. Ces enfants criaient leur injustice de n'avoir jamais eu de famille et d'avoir grandis tristes en orphelinats roumains. Mais ces enfants là n'avaient pas leur mot à dire dans ce reportage. Dommage, dommage.....

Bon, et si qq'un sait pr quel OAA travaillait un pédo français pour la Roumanie, je suis preneuse de ce genre d'info crunchy !!!!!!

22 commentaires:

zench a dit…

Mon texte étant trop long, je l'ai placé ici.

gwendoline a dit…

J’avais regardé ce reportage il y a quelques mois quand l’adoption en Roumanie se retrouvait de nouveau dans l’actualité.
Comme toujours les pro et les anti se battent mais ceux qui en font les frais ce sont les enfants. Comme tu le dis les orpheux sont pleins et peu d’enfants pourront être adoptés en national du fait de leur « ethnie ».

Pour l’info crunchy, j’ai la réponse mais à quoi bon parler de ce qui n’a jamais été réellement sanctionné… Depuis le Rwanda, ce monsieur est béni par notre cher ministre adoré. Son prénom c’est Michel. Avec ça tu vas trouver toute l’info que tu veux sur le net et tu imagines facilement de quelle OAA il s’agit…

En nous, je ne trouve pas ça crunchy, juste effrayant.

Tu es rentrée du Sud ?

Gwendoline

z e n c h a dit…

Moushette a écrit : Bon, et si qq'un sait pr quel OAA travaillait un pédo français pour la Roumanie, je suis preneuse de ce genre d'info crunchy !!!!!!

C'est sans doute ceci ?

Humanitaire, magouilles et pédophilie : Kouchner & Sounalet

Elizzz a dit…

Je l'avais regardé il y a quelques mois ce reportage. Édifiant...

Moushette a dit…

merci gwendo et zench. je pense que vous parlez de la meme personne (et donc de la meme oaa qui fait aussi de l'humanitaire, c bien ca ??). par mail privé si vous souhaitez citer oaa et personne.

zench, ton lien est édifiant, merci de l'avoir mis (et dire que je n'étais pas au courant d'un truc aussi terrible).

gwendo, ouaiche chuis rentree...

zench, ton premier lien, tu ne l'avais pas rédigé il y a hypeeeeer longtemps (car ca me dit qqchose, j'ai du le lire bien avant la creation de ce blog).

z e n c h a dit…

Moushette a écrit : zench, ton premier lien, tu ne l'avais pas rédigé il y a hypeeeeer longtemps (car ca me dit qqchose, j'ai du le lire bien avant la creation de ce blog)

Si je te comprends bien Moushette, tu fais référence à un article qui a été écrit le 27.12.2007 à propos du livre de Roelie Post.
Tous ceux et celles s'intéressant au sujet de l'adoption internationnale devraient lire ce livre.

Anonyme a dit…

L'abandon continue en Roumanie, l'AI pourrait offrir une enfance a ces enfants :

http://www.carefrance.org/images/2009_12-DP_20_ans_Roumanie(2).pdf

Depuis la disparition du dictateur roumain Ceausescu, d’importants progrès ont été réalisés, mais beaucoup reste à faire : contrairement aux attentes, les abandons en Roumanie n’ont pas diminué – entre 10000 et 12000 par an. En 2009, plus de 71000 enfants sont encore sous la tutelle du système de protection de l’enfance.

http://www.carefrance.org/?page=action-pays&pays=19980&dom=

Quel gachis!
Quant au reportage il est completement partial, il aurait fallu aussi montrer les conditions des enfants places, en orphelinat et dans des familles d'acceuil, dont le risque est qu'elles soient motives par l'argent, la Roumanie manque de moyens pour y effectuer tous les controles indispensables.

Nenette

Anonyme a dit…

Helo,
ayant lu l'article de marie-claire,je me rappelle bien que certains enfants avaient même rencontrés leurs futures familles et certains d'entre eux ont porté plainte contre l'état de Roumanie à cause d eleur adoption qui n'a pas eu lieu. Combat certes pas inégale face à des grosses machines politiques. EVE

z e n c h a dit…

@ Anonyme EVE.

J'ai aussi lu l'article dont vous parlez.
Il est clair que l'article dans le magazine français Marie-Claire, paru en Décembre 2009, s'inscrit dans une stratégie de pression et de combat en vue d'inciter la Roumanie à ré-ouvrir l'adoption internationale.

En première page, Guy-Pierre Chomette - l'auteur de l'article de MC - écrit même un gros mensonge :"... Bucarest s'apprête à nouveau à autoriser à nouveau l'adoption internationale ... ". Ce qui est faux.

C'est vrai. L'article présente des témoignages des 'jeunes adultes se révoltant' (ils étaient à l'époque dans la maison d'enfants de Ion Tiriac), avec l'aide des agences d'adoption...

Moushette a dit…

Zench, pour moi dans cet article il est clair ;-) que les enfants qui témoignent ont les boules de ne jamais avoir eu de famille à eux. Doit on voir de la manipulation partout ? A Ede, nos enfants grands (8, 9, voire plus) qui sont adoptés d'Inde crient tous leur bonheur d'avoir une vie meilleure depuis leur adoption, ont ils tort, sont ils aussi manipulés ????!!!

Contrairement à vous, pour moi c bcp moins clair que "marie claire" (oh waf waf pas fait expres !) fasse partie d'une stratégie de combat de ché pas quoi, franchement ca me fait un peu rire. marie claire ??!!! bon ok, à la limite ca peut etre le combat de la creme anti cellulite l'oreal contre clarins. menfin quand meme, on a connu mieux comme canard pr inciter la roumanie à réouvrir l'AI !!!

Zench, à vous lire j'ai l'impression qu'on est à deux doigts d'entendre que "l'AI roumaine doit rester fermée dans l'interet supérieur de ces enfants orphelins roumains". Me trompe je ? N'etes vous pas "pour" un une reouverture de l'AI mais dans de bonnes conditions comme dans bcp de pays ?

Croyez vous vraiment que des enfants soient plus heureux dans un orphelinat plutot que dans une famille, meme à l'étranger ????

Tous les soirs je pense à ce garçon de 11 ans en Inde qui me suppliait en juin de trouver une famille pour lui et ses deux frères/soeurs. Ai-je tort de me battre avec notre équipe pour lui et le reste de sa fratie ?? Ou serait il mieux en Inde, mais il ne le sait pas ??!! Je sais que non, étant maintenant bien habituée à leurs quotidiens. Il y a aussi le regard de ces grandes ados, sombre et triste, elles savent que pour elles c'est trop tard.

Pour faire un parallèle douteux, oui il y a des crashs affreux tel que le concorde, paris-rio et 11 septembre. Mais doit on pour autant arrêter de prendre l'avion ?

z e n c h a dit…

@ nénette et Moushette

L'homme d'affaires François de Combret et le SERA sont très souvent cités dans le livre écrit par Roelie Post : "Romania - For Export Only. The untold story of the Romanian 'orphans'

... The French business man Francois de Combret sets the stage in the story that reveals itself in the 270 pages of the book. With black and white pictures, showing horribly underfed Romanian Orphans, he bombards media and authorities to raise funds for his organization Sera. The pictures, not representing current Romanian situations, were actually taken years before Romanian child care reform had started.

De Combret has an adoption agenda and Post's book unravels the workings of that agenda. She shows how several projects by NGO's affiliated to or working with adoption agencies are doing little to improve child care facilities in Romania, but mainly focus on keeping status quo, while preparing babies for adoption. ...
Source

... One of the key figures is Francois de Combret, founder of the already mentioned NGO, SERA and board member of Renault ...
Source

Sans cesse vilipendées depuis 1989, on peut comprendre la décision les autorités roumaines concernant l'adoption internationale. Même le moratoire décrété par la Roumanie en juin 2001 n'était pas appliqué et s'est avéré un échec. Il était temps de parvenir à moraliser l’adoption d’enfants par des étrangers qui n’hésitaient toujours pas à payer des pots de vin allant de 12 000 à 20 000 euros, une somme extraordinaire en Roumanie quand, sauf erreur, le salaire minimum est de 100 euros.

En 1999, la Roumanie visait à intégrer l’Europe. Elle ne pouvait aussi pas rester les bras ballants devant ces trafics d'enfants pour l'adoption. Les poursuites pénales ou le moratoire sont des pis-aller. On sait de longue date qu’il faut aider les populations les plus fragiles de Roumanie - souvent les Roms - à maîtriser la contraception, à accéder à des conditions de vie décentes, à bénéficier d’un dispositif de protection de l’enfance qui crée les conditions d’un retour de l’enfance en famille.

Un pays comme la France a mis un siècle pour y parvenir ! Elle qui avait 150 000 enfants pupilles en 1900 et seulement 3 300 en 2000 pour une population ayant doublée. En espérant - et en étant convaincu - que le parcours mis par la France en un siècle, la Roumanie l’effectuera en quelques décennies !

Il n'appartient pas à l'Espagne, la France, l'Italie, les USA etc... de décider ce qui est bon pour la Roumanie. Moins d'arrogance et un peu de modestie svp.


Supposons qu'un rapport d'une institution (française ou européenne) juge que "Le système français de la protection de l'enfance est nettement défaillant.". Que parmi les conclusions, elle mentionne : "Il est conseillé aux autorités françaises d'ouvrir l'adoption des enfants à d'autres pays membre de l'Union Européenne."
Quel serait à votre avis la réaction des députés français ?

Moushette a dit…

Zench, je comprends votre réaction face à l'ingérence de certains gvts "occidentaux" dans la politique de l'enfance roumaine. J'ai moi meme cette pensée lorsque j'entends parles de nos volontairs du progrès qui vont "aider ces pays dans leur politique de l'enfance". Et si des "prédateurs" ont oeuvré en Roumanie sur le dos des orphelins, c'est bien que le système que la Roumanie avait mis en place était imparfait (et je reste polie !!!).

Mai aujourd'hui des pays tel que la Colombie, l'Inde et d'autres que je connais mal ont mis en place des lois et de procédures intelligentes qui vont dans le sens de l'intérêt de ces enfants qui n'ont pu trouver de famille dans leur pays d'accueil. C'est donc possible !!! Bien du parcours a été fait depuis les erreurs adoption humanitaire et scandales en tous genre en la Roumanie.

Moi je pense à ces enfants qui croupissent, aux conditions de vie tristes qu'ils ont, à ce qu'ils n'auront jamais pour ceux qui sont trop grands, et je me dis qu'il est encore temps d'essayer de les aider. C'est le devoir de la Roumanie d'aider ces enfants, ce n'est jamais "glorieux" pour un pays de reconnaitre ses orphelins et de les faire adopter ailleurs, mais il en va de l'avenir de ces gosses.

Pour moi, tenter encore de stopper un redémarrage de l'AI pour des histoires vieilles de 10, 15, 20 ans et criminel, voilà, car leur souffrance je la devine, même si je n'ai jamais fichu les pieds en Roumanie. Il y a eu des monstrueuses erreurs, scandales, oui. Mais allons de l'avant, bon sang !!!!

zench a dit…

Moushette a écrit : Mais allons de l'avant, bon sang !!!!

Si l'AI peut être l’une des « solutions » pour les enfants abandonnés, il est essentiel de travailler en amont et de mettre en place des « moyens » qui permettent de prévenir l’abandon, de changer les mentalités.
Il est bien sûr essentiel d’offrir à ces mamans en difficultés des structures d’accueil qui puissent permettre aux mères de rester avec leur bébé mais également de les accompagner dans leur rôle de mère, les soutenir dans leur réintégration socio-professionnelle, les aider à rétablir des rapports avec leur famille, à faire reconnaitre leur enfant, etc.
C’est d'ailleurs une mission que s’est donné le centre Kairos, mis en place par Children Action.
Lire la suite.

Moushette a dit…

bien sur zench, à fond d'accord ! mais ceci est indépendant de l'AI, l'a roumanie peut mettre ces politiques en place des a present bien avant de reouvrir l'ai.

l'étape d'apres est de promouvoir l'adoption en national, en Inde il y a de nombreuses campagnes de pub, associations qui oeuvrent dans ce sens etc. pareil, ce genre de chose est indépendante de l'AI qui doit rester la der' des ders comme solution pour trouver une famille à ces enfant (et rien ne peut remplacer une vie familiale stable et "définitive" j'en suis convaincue...).

zench a dit…

Plus de 1600 citoyens roumains rapatriés en Roumanie en 2010

Bien d'accord Moushette, ceci n'a rien à voir le sujet de la discussion.
Mais cette nouvelle me fait honte !

Pour le premier semestre 2010, la France, l'Italie et la Belgique ont renvoyés le plus grand nombre de Roumains chez eux.

Nous voulons bien adopter des enfants roumains mais pas accueillir des adultes roumains "à problèmes".

Source

Anonyme a dit…

Bonjour,

certes chaque pays doit favoriser l'adoption nationale et aider ces concitoyens. Mais au delà de ça, une adoption internationale éthique, et je dis bien ETHIQUE, pour les enfants est importante. Je veux dire que moi-même étant Maman adoptante et ayant entamée une deuxième procédure,je me suis posée beaucoup de question, sur le déracinement géographique de mon fils avant qu'ils soit chez nous et bien aujourd'hui j'ai la réponse, un enfant n'appartient pas à un pays, et encore moins à une frontière fictive créée par des hommes, et si vraiment il n'a que des murs d'orphelinats comme horizon alors lui seul à le droit de se réclamer d'une famille, et mon fils se réclame haut et fort de notre famille, c'est là son droit le plus essentiel.

Dommage que les politiques de tous pays confondus l'oublient trop souvent. EVE

z e n c h a dit…

anonyme du 10 août 2010 à écrit : ... si vraiment il n'a que des murs d'orphelinats comme horizon alors lui seul à le droit de se réclamer d'une famille ...

Honnêtement, demande-t-on reéllement leur avis à ces enfants "orphelins"? Ma conscience me répond : Non. Nous, les parents, les adultes décidons à leur place.

Ce n'est que plus tard que certains enfants devenus adultes se poseront des questions et diront, par exemple : Les adoptés disent qu'il est temps que le gouvernement xxxxxx fassent des lois qui favorisent la préservation de la famille au lieu de l'adoption internationale.

Source

Anonyme a dit…

zench,

vous êtes sur un faux débat,vous voulez refaire les lois des pays, bien, qu'elles soient mieux bien, mais prétendre que c'est la vérité absolue, vous êtes dans l'utopie.

De plus mon fils a été adopté à six ans et demi et oui on lui a demandé son avis dans son pays d'origine, et oui c'est lui au final qui a choisi. Et visiblement il en est très heureux.

Quant à recopier mes phrases on les argumentant de vos théories de conscience, je vous indique que ma conscience n'est pas la même que la vôtre. Quant à parlez à la place des adoptés : visiblement vous êtes d'un seul parti pris, car je connais plein d'adoptés qui sont très heureux de leurs adoption et j'ai du mal à comprendre votre archarnement par rapport à l'adoption internationale. J'en terminerai ici car visiblement nous ne serons pas d'accord. EVE

z e n c h a dit…

Bien d'accord avec vous EVE.

Mon fils adoptif de 21 ans est - aussi - pleinement heureux dans notre famille.
J'ai simplement écrit que "certains" se poseront des questions.

Bonne continuation. :-)

Moushette a dit…

L'avis d'un orphelin de 4 ans, forcément, ca ne vaut pas grand chose, mais l'avis d'un enfant de 8 ans ou plus, ca ne compte pas pour du beurre. Et ces enfants qui ont des vécus d'adultes ne sont pas si manipulables que ca, ils sont cash et savent exactement ce qu'ils ne veulent plus pour leur vie future.

Il n'y a aucune loi qui peut préserver la vie familiale dans bien des cas d'abandon hélas, ça se saurait, et elle existerait partout !! C'est à la responsabilité aux pays d'origine d'instaurer le plus de sécurité pour les familles en détresse, les orphelins et pour réguler leurs AI. Zench a raison là dessuss, c'est une base fondamentale pour une AI "saine". Et pour que adopteurs et adoptés puissent regarder leur passé sans rougir.

On accuse souvent les adopteurs lorsqu'il y a déviance, en oubliant qu'une large responsabilité vient du gouvernement des PO souvent peu soucieux de l'avenir de ces gosses qui leur coute du fric en "maintenance". Lorsqu'il y a traffic ou abus, aucune autorité centrale n'est concernée ou eclaboussée, pourquoi ????!!!

Mais il est essentiel pour une AI "saine" que les pays ait une politique d'aide aux familles (et notamment mères célibs) en détresse, et une politique d'incitation à l'adoption en nationale. Là je rejoins Zench. Perso je ne pourrais pas bosser pour l'AI indienne, si les indiens n'étaient pas prioritaires.

Eve, par rapport aux propos de Zench, au contraire, je le trouve un peu plus dans la nuance qu'avant, et je trouve son opinion plus intéressante qu'avant car elle était pour moi trop "anti" et "provok'" et finalement moins crédible. On n'est pas obligés d'être 100 % d'acc', mais qqpart il a le courage de le faire, rares sont ceux qui le font sans rentrer dans de l'intolérance à la racisme de base.

Menfin Zench, une fois de temps en temps, dire que l'AI ca peut être bien c'est pas mal aussi hein ! Pas vrai Zench ? ;-)

Anonyme a dit…

hello,Zench et Moushette

je vous rejoins tous les 2 dans vos propos, AI ça peut être bien, mais il est sur que le pays d'origine ne doit pas faire n'importe quoi et respecter l'être humain, pas de traffic, pas de vol d'enfants, et l'aide aux mères, c'est certain.D'ailleurs je serai catastrophée d'apprendre qu'on a enlevé mon fils à sa famille, et vu l'éthique du pays d'origine et les recherches faites sur place avant de confier l'enfant, je me dis qu'il faut que ce soit le cas partout. C'est trop trop important.
Mais en matière d'humain au delà de cela, étant moi-même travailleur social, je connais bien les lois françaises qui cherchent à préserver le lien biologique de l'enfant ("pour son intérêt supérieur") à tout prix, et bien franchement là je peux dire au vu de ce que vivent certains enfants, j'affirme qu'aucune loi n'est parfaite. Et je susi très heureuse ZENCH que votre fils soit très heureux, car rien ne compte plus. EVE

z e n c h a dit…

Le film "Cherche un enfant, paie cash. Le lobby de l'adoption." parmi les nominés Kindernothilfe 2010 (une ONG Allemande)!

Traduction en français.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails