vendredi 4 mai 2012

Gulli !

Bon bin ça c'est fait.

J'ai vu l'émission de Gulli.

Et vous rêvez de connaître mon point de vue, n'est-ce-pas ?? Hein, hein ??

Et bin non, ça ne sera pas tout de suite. Pasque d'abord là, j'ai pas le temps. Mais bon, p'tête qu'au bout de 15 avis différents en commentaires sur ce billet je ferai un ptit effort ??!! Et promis, je répondrai à tous vos commentaires....

Alors j'attends vos avis sur l'émission, qu'ils soient positifs ou bien négatifs.... Car vous n'avez surement pas du voir les mêmes choses que moi, alors votre avis m'intéresse. Quelles sont vos impressions, qu'avez vous pensé de l'émission ? Pensez vous qu'elle reflète la réalité ? Donne-t-elle une bonne image de l'adoption des enfants en Inde, des adoptions des enfants grands en général ?

Et pour parler de façon générale des parents adoptifs qui choisissent de partager leur adoption sur un plateau télé ou via un reportage, quel est votre avis ? Seriez vous prêts à partager ces moments de rencontre avec votre/vos enfants via un reportage télé ? Ce genre de reportage vous a-t-il aidé dans votre cheminement d'adoptant ou à comprendre mieux des adoptants et des adoptés ?

Pour ceux qui n'auraient pas pu voir le reportage, il est en replay ICI ! (et merci à Isabelle pr le lien).

Et bientôt.... une autre adoption EdE à la téloche, sur M6 cette fois !! (non pas avec Plaza, ni dans un truc de cuisine ou de déco, ni dans un Loft avec Loana).......

Sur ce, les chants de sirène de la CARA et de mes autres dossiers m'appellent...


32 commentaires:

Nenette a dit…

J'ai trouvé que cette adoption de deux grandes sœurs de cœur se passait vraiment bien, c'était presque trop beau, il aurait fallu voir la suite, une fois la lune de miel passée... Là on voit bien que tout le monde veut que ça se passe bien, et tant mieux! Les filles ont l'air vraiment partantes, et puis elles sont deux dans l'aventure, cela doit aider... J'ai trouvé que les parents laissaient le bon espace avec les filles, en respectant leur temps à elles. Le papa était gaga de ses filles, ça faisait plaisir à voir.
J'ai été très touchée par la jeune fille qui leur donne des conseils, et qui, trop âgée, a vu partir en adoption toutes ses amies de l'orphelinat.
Ce qui m'a un peu fait peur c'est la barrière de la langue, mais à lire de nombreux témoignages, cela ne pose pas vraiment problème en général.
Le passage dans le grand magasin peut avoir choqué certains, pas moi.
J'ai été intriguée et amusée par le décalage entre l'âge des filles et leur chambre de petite fille (ma fille a neuf ans et a une chambre qui fait plus "grande" déjà...).
J'aurais bien aimé voir l'entrée à l'école, personnellement je pense que c'est l'histoire de la scolarité qui sans doute freine l'adoption de grands.
J'ai trouvé que ce reportage donnait une image très positive (trop?) de l'adoption de grands.
Je ne participerais pas à un tel reportage, comme je l'aurais refusé lors de la naissance de mes deux premiers, mais ces reportages m'ont souvent aidé à moins idéaliser le rencontre, donc ils sont intéressants comme partage.
Je souhaite beaucoup de bonheur à cette famille.

géraldine, maman de Pénélope, Clovis et Violette a dit…

Perso, j ai regardé.
Concernant ces deux jeunes filles...je ne sais quoi penser. Elles sont deux, c'est le point positif car quel changement brutal a cet âge. J ai trouvé le papa touchant. Ce qui interpelle encore une fois, c est pourquoi elles n'ont pas été adoptées avant.. 10 ans quelle perte de temps...mais reportage assez neutre, pas de voyeurisme, pas de misérabilisme...

Nous nous avons accepté il y a 4 ans un reportage pour TF1. le pur hasard. Nous faisions partis d un forum "forum cambodge", ils ont contacté la responsable, ils cherchaient un couple, ils nous ont contactés. On a pesé le pour et le contre ( sans se rendre compte réellement de l'impact). Nous avons acceptés. D'abord parce que le but premier était de montrer les démarches et l'autre raison, c'était que cela permettait de nous laisser une trace..
Au final, le reportage a beaucoup parlé de corruption, de vol d'enfants...Ils sont allés dans des bidonvilles, dans des orphelinats ou la france ne pouvait pas adopté avec des caméras cachés bref pas du tout le sujet du départ..
Je ne sais pas ce qu'en pensera mon fils quand il verra l'émission...
Le seul point positif à ce jour, c'est que l'on a eu 15 heures de rush, du bouclage des valises au retour a l'aéroport, toute notre rencontre...et ça c'est top. Rien que pour cela, je ne regrette pas.
L'emission est passée en boucle sur TMC...on nous en parle encore...La tv a un impact énorme...bon ou mauvais !!

Anonyme a dit…

1 commentaire de plus mais 1 très long !

Ce reportage je suis tombée dessus par hasard. A ma grande surprise, le sujet était l’adoption de grands et sur l’Inde alors forcément je suis restée.
Très émue, bon j’ai la larme facile ! J’ai été très touchée par le papa, très attentif et tendre avec ses filles. Le contact avec la maman semblait plus distant, elle ne peut pas trop faire de câlins dans les 1ers moments. Psycho de comptoir, c’est la mère qui abandonne donc normal que la maman adoptive soit mise un peu de côté (raccourci facile peut être très très loin de la réalité).
Tout semble allait très vite, j’ai l’impression que le couple est resté très peu de temps en Inde. Très surprenant ! Montage qui trompe la réalité ? Les filles sont toujours habillées avec le même pull même en France donc j’ai eu l’impression, peut être à tort, qu’il y a eu seulement quelques jours de filmés.
Il me semble primordial et encore plus si les enfants sont grands de rester au minimum 2/3 semaines sur place pour faire connaissance dans un milieu familier pour les enfants. Cela permet de s’imprégner de la culture, du cadre de vie des enfants, de rassembler un maximum de souvenirs de l’histoire des enfants, de partager leur quotidien. L’enfant peut être complément acteur et apprendre aux parents comment se débrouiller dans un pays dont ils ne connaissent pas les codes. Durant cette période, les parents sont complètement disponible pour leurs enfants s’ils n’ont pas de tracasserie administratives bien sur.
suite dans le prochain post.

Valérie

Anonyme a dit…

Il est tellement long qu'il a fallu que j'en fasse 2 !

Suite :
La grande fille qui donne des conseils, soit gentille, étudie, soit sage … cela m’a fait pensé à 2 choses :
- J’avais remis un petit cahier aux sœurs de l’orphelinat où se trouvait ma fille pour qu’elles écrivent quelques mots pour ma fille. Les religieuses (de l’ordre des sœurs de la charité) ont toute écrit des petits mots présentés de manière assez enfantine (stickers et petits dessins) plein de bons sentiments qui disaient à ma fille d’être bien sage, une bonne fille obéissante.

Il faut être sage pour être aimé, heureusement que non ! Je le répète souvent à ma fille quand elle m’énerve et que je me fâche . Je lui dit que je l’aime très fort même si je la punie et la gronde.

- Cela m’a rappelé les images terriblement émouvantes du film d’Ounie Lecomte, une vie tout neuve. Les grands qui s’en vont et voient partir les plus jeunes. Les adieux déchirants, la fin d’une histoire, une autre qui s’écrit …
La barrière de la langue, pas évident au début mais elles sont 2, plus facile, moins de moments de solitude.
L’attente de son enfant est très longue, je trouve intéressant de consacrer du temps à l’apprentissage de la langue de son enfant (imagier à confectionner, apprendre quelques phrases, rencontrer des personnes de même culture …) On ne sait pas forcément où se trouve son enfant et dans un pays grand comme l’Inde il y a pas mal de langues différentes mais entre l’attribution et le départ il y a tout de même un certain laps de temps qui permet quelques apprentissage.

L’achat de vêtements et chaussures, le choc pour les jeunes filles de se retrouver dans ce grand magasin … c’est bien normal que les parents aient envie de gâter leurs filles, c’est très bien de faire des achats dans le pays. Mais Il faut parfois savoir freiner ses envies et y aller à dose homéopathique pour ne pas créer un trop grand décalage. Facile à dire …
Ce que je reproche à certains parents (je ne parle pas du reportage), c’est de tout suite offrir tout à leurs enfants dès les 1ers mois. J’ai un collègue qui a emmené sa fille au ski, à la mer, center park, disney et autres parc d’attractions, inscrite dans plusieurs activités sportives … alors qu’elle était là depuis à peine 9 mois ! Pourquoi les faire rentrer dans la société de consommation aussi rapidement ? Je serais plus pour leur donner des câlins, bisous, être à l’écoute, jouer …
Quant au fait de se laisser filmer par les caméras de TV à un moment aussi important de sa vie, je ne ferai pas, trop peur que la réalité soit déformée et de l’impact pour mes enfants. Je suis par contre téléspectatrice et je remercie ce qui l’on fait. Quant aux souvenirs, avoir 15h de rush, c’est très chouette mais j’adore la photo et filmer alors j’ai aussi énormément de souvenirs de ces moments là.
Ce reportage est sobre, pas de voyeurisme. J’ai bien aimé l’interview du directeur, le tumulte de la rue, l’orphelinat.
J’ai également été très touchée par le garçon qui vient se faire opérer en France pour un problème de vue, l’attachement entre la famille d’accueil et l’enfant, la synergie entre les enfants, les difficultés surpassées pour communiquer, les facultés d’adaptation de l’enfant … très beau.

J’ai été très très longue !!
Merci pour ton blog et pour l’adresse du resto à Paris. Je suis fan et je l’ai fait connaitre à des amis parisiens. J’y retourne vendredi soir prochain puisque je monte à Paris pour la journée des présidents EFA.

Valérie maman de 3 bambins de 7 5 3 ans

Anne a dit…

loupé, pas la TV
zut, j'aurai bien aimé voir ça, pas trouvé de lien replay, j'attend le tien...
je n'aurai pas aimé être filmée (en plus, c'était "un peu" chaud avec Shreel, il y a bientôt deux ans, tu te souviens...ça aurait fait un drôle de film à dégouter tout le monde d'adopter une grande en inde...LOL...), mais je trouve que parfois c'est super interéssant et bien fait de voir l'histoire des autres (bien aimé, je crois dans la même émission, l'histoire de la petite lizzi devenue grande)


anne

Marianne a dit…

Haannn, et si on fait un commentaire pour dire qu'on l'a pas encore vu et qu'on attend ton commentaire, ça compte ou pas ??? :-)

sandrine a dit…

Moi, j'ai aussi été surprise par le décalage de la chambre par rapport à l'âge des filles et par le fait que les postulants ne soient pas accompagnés par un membre de l'OAA pour leur voyage...

VIRGINIE a dit…

J'ai adopté deux petits ( 2 ans environ ) en Haïti en 2007 et 2009.
J'ai bien aimé le reportga,e étais très émue par les larmes de la maman, le papa gaga, l'émotion de tous au moment de quitter l'orphelinat.
J'ai trouvé ça bien, assez réaliste pour quelqu'un qui ne connaît de l'adoption en Inde que ce que je lis ici.
Bises.
Et plein de bonheur à cette famille ! Merci à elle pour le témoignage.
Virginie

Blandine a dit…

Nous avons regardé le reportage qui était intéressant car adoption d'enfants grands.
Nous avons été surpris que le parents ne soient pas accompagnés d'un membre de l'OAA.
Il faut peut un minimum savoir parler un peu l'anglais pour pouvoir communiquer avec les enfants et aussi avec les responsables de l'orphelinat.
Le papa était aux anges.

Blandine

mirtille a dit…

Le problème avec un tel reportage c'est que l'on ne peut pas concentrer plusieurs histoires de vie, expliquer des parcours de plusieurs années sur simplement un cour temps de diffusion.

Nous avons pu apercevoir notre fille et avons hâte de faire le voyage.

Mirtille

Sophie a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
mirtille a dit…

Voici le lien pour le replay :

http://replay.gulli.fr/replay/video/emissions/portrait_de_familles/VOD295883

Anonyme a dit…

Bonjour,

nous, nous avons un vécu pour l'adoption de notre fille Camille totalement différent de celui vu dans le reportage. Même si Camille est plus petite, il m'a semblé intéressant d'écrire ce petit billet.

En préambule, il doit y avoir mille et une façon de vivre l'attente, le voyage d'adoption et la rencontre...

L'attente déjà. Nous n'avons jamais utilisé Skype, contrairement au reportage. Nous avons cheminé avec les photos que l'on recevait. Nous nous sommes accrochés à ces images. Cela nous a permis d'apprécier la rencontre par la suite.

Ensuite, je me souviendrai de la façon dont on est arrivé à Pondichery : en bus "local" de Chennai vers Pondi avec un chauffeur qui ne voulait pas dépasser les 30 km/h et qui avait tout son temps : pas de problème pour lui pour arriver à 3h du mat... On en a bavé pour arriver à Pondi. Mais cela faisait partie du cheminement. La rencontre en fut d'autant plus belle.

La rencontre... Moment bien sur intense. Contrairement au reportage, nous n'avons pas pris de suite Camille dans les bras. Nous avons pris le temps. Elle est restée dans les bras de la soeur. Tout est passé dans le regard. Ensuite, petit à petit, on nous a mis Camille dans les bras.

Enfin les premiers pas en dehors de l'orphelinat. Pas de grands magasins ... mais une virée au bord de l'Océan, sur une plage de pêcheur. Là aussi, des moments simples et inoubliables. On n'osait à peine la toucher. Les pêcheurs tamoul nous regardait avec curiosité.

Bon, je vais m'arrêter ... Je pourrai en écrire encore des tonnes suite à ce reportage (la chambre, la peur du racisme ...).

Amicalement.

Jérôme, Priscilla et Camille

isabelle a dit…

Bonjour,

Je pourrais parler de mon expérience également,ma fille venant du même orphelinat...

Je préfère parler de cette famille que je connais bien,ces parents que j'admire pour leur patience et leur constance et ces enfants auprès desquelles j'ai passé près de 2 mois l'an dernier et dont le reportage a donné une image quelque peu erronée si j'en crois ce que vous écrivez.

La réalité est souvent différente de ce qu'on nous présente, d'ailleurs, la grande qu'on voit dans le reportage a 23 ans, fait des études à l'université et ne sera jamais adoptée pour la simple raison qu'elle a une maman qu'elle voit régulièrement, mais qui l'a placée là il y a une dizaine d'années pour lui permettre d'accéder à un avenir meilleur.....

Ce séjour de ces parents n'était pas leur premier auprès de leurs filles, ils avaient déjà passé 3 semaines avec elles quelques mois auparavant et avaient été accompagnés cette fois là par le Président de l'OAA, ils n'arrivaient donc pas en terre inconnue et leur tout premier contact s'est passé très classiquement en présence du directeur de l'orphelinat puis dans l'intimité.

Ils ont aussi souhaité que leur découverte mutuelle ait lieu dans un cadre familier aux filles et de prendre le temps de cette découverte, avant de revenir et de les emmener cette fois pour de bon. C'est tout à leur honneur, elles n'ont a aucun moment été arrachées à leur vie d'avant comme ça se passe trop souvent.

Les chambres roses qui surprennent tant sont un must que même les grandes (étudiantes à l'université pour certaines!) leur enviaient! Elles ont été décorées en fonction des souhaits de Suman et Rekha.

Le papa dit "ils" en effet, mais n'y voyez pas un désir non assouvi d'héritier mâle, il a déjà un fils biologique dont il est très proche.

La maman rit nerveusement, et semble détachée, elle explique en début de reportage qu'elle est elle même adoptée, peut être ceci explique cela... et à leur place, je pense que je n’aurais pas été très à l'aise face aux caméras.

Quant à leur préparation, 2 ans et demi d'une procédure lourde et complexe, pendant laquelle ils auraient pu baisser les bras à de nombreuses reprises sans le réconfort de ces rares contacts skype avec leurs filles, du soutien de l'OAA et de quelques amis, les ont amenés à s'interroger sur la parentalité adoptive tardive bien plus que beaucoup d'entre nous... Alors oui, ils étaient prêts à accueillir ces 2 grandes filles, pré adolescentes, sûrement plus âgées que leur âge officiel, attendues pour ce qu'elles sont, des enfants voulant une famille tout simplement. Aujourd'hui, elles vont bien ont commencé l'école et se préparent à entrer en 6ieme en septembre.

Aurais-je accepté ce reportage? Non, bien que ces images soient bien précieuses pour ces enfants, je n'aurais pas pu confier ces moments intimes à l'appréciation souvent tronquée et orientée d'un journaliste.

Ils ont eu le courage de témoigner sans fards, chapeau bas.

Bon dimanche,

Isabelle

Sophie a dit…

Merci à Isabelle pour ces précisions fort utiles.

J'efface le commentaire que j'avais écrit précédemment qui était visiblement le résultat d'un reportage remplis d'inexactitudes et d'informations tronquées.

Le public n'a pas l'habitude de voir des adoptions d'"enfants" si grands et il eut été judicieux de la part des journalistes, d'apporter un soin particulier à la description de la démarche des parents qui peut être perçue de différentes façons.

Nous sommes heureux que cette famille aille bien et nous leur souhaitons le meilleur pour l'avenir.

Anne a dit…

enfin pu voir cette émission ce matin (vive la reprise d'école); merci pour le lien mirtille!
moi, je l'ai trouvé super bien et vraiment le reflet d'une réalité que j'ai aussi pu vivre en Inde avec notre puce de 8 ans à l'époque
les filles ont l'air vraiment chouettes et les parents aussi, je leur souhaite tout le bonheur du monde en famille!!!
le départ de l'orpheu m'a ému, rappelé des souvenirs, la timidité, le presque "mutisme" des premiers temps aussi
les premières courses, il faut bien en faire et c'est vrai que les mômes sont hyper déroutés par la profusion et les choix à faire
j'ai beaucoup apprécié les commentaires de Sophie le bihan et serge hefez, justes à chaque fois et bien éclairant (chance de la possibilité de dialogue avec des grands, le matériel qui sera bien sur suivi par l'affectif, bien plus essentiel, tisser des liens entre les deux cultures...)
la lucidité de la maman qui ne se reconnaît pas instantanément maman, surtout avec tout ce monde autour d'eux; il faut du temps pour rentrer dans l'intimité affective avec des grands

bref, à voir pour former des futurs parents de grands, je trouve que ça sonne très juste, avec ce qu'il faut d'émotion

bravo à cette famille d'avoir vécu ça devant les caméras (il faut du courage je trouve) et merci pour ce beau témoignage
et encore plein de belles choses à vivre (mais je pense que c'est bien parti!)

PS : mirtille, j'ai vu ta fille aussi!
pour la chambre rose, ça correspond effectivement tout à fait aux goûts d'enfants de là-bas (brillant, princesse, rose et cie : c'est aussi une réalité culturelle à laquelle ces parents ont su s'adapter, comme pour les chaussures, la maman le dit bien...ça me rappelle aussi des souvenirs!

anne

Anne a dit…

enfin pu voir cette émission ce matin (vive la reprise d'école); merci pour le lien mirtille!
moi, je l'ai trouvé super bien et vraiment le reflet d'une réalité que j'ai aussi pu vivre en Inde avec notre puce de 8 ans à l'époque
les filles ont l'air vraiment chouettes et les parents aussi, je leur souhaite tout le bonheur du monde en famille!!!
le départ de l'orpheu m'a ému, rappelé des souvenirs, la timidité, le presque "mutisme" des premiers temps aussi
les premières courses, il faut bien en faire et c'est vrai que les mômes sont hyper déroutés par la profusion et les choix à faire
j'ai beaucoup apprécié les commentaires de Sophie le bihan et serge hefez, justes à chaque fois et bien éclairant (chance de la possibilité de dialogue avec des grands, le matériel qui sera bien sur suivi par l'affectif, bien plus essentiel, tisser des liens entre les deux cultures...)
la lucidité de la maman qui ne se reconnaît pas instantanément maman, surtout avec tout ce monde autour d'eux; il faut du temps pour rentrer dans l'intimité affective avec des grands

bref, à voir pour former des futurs parents de grands, je trouve que ça sonne très juste, avec ce qu'il faut d'émotion

bravo à cette famille d'avoir vécu ça devant les caméras (il faut du courage je trouve) et merci pour ce beau témoignage
et encore plein de belles choses à vivre (mais je pense que c'est bien parti!)

PS : mirtille, j'ai vu ta fille aussi!
pour la chambre rose, ça correspond effectivement tout à fait aux goûts d'enfants de là-bas (brillant, princesse, rose et cie : c'est aussi une réalité culturelle à laquelle ces parents ont su s'adapter, comme pour les chaussures, la maman le dit bien...ça me rappelle aussi des souvenirs!

anne

Anne a dit…

je l'ai mis deux fois pour être sûre qu'il y soit! (non, c'est ces fichues lettres à lire qui ont bugguées)

j'en profite pour rajouter 2 choses : j'ai trouvé que l'orphelinat fait super bonne impression, cadre, personnel, préparation des filles, directeur
et que le personnel bénévole d'une OAA ne peut pas accompagner systématiquement une 20aine de familles par an; là, les parents étaient déjà passés à l'orpheu, pour certains il y a quelqu'un de briefé sur place, pour d'autres (dont nous avons fait parti), il y a un accompagnement super sympa et facilitant par bénévole et psy (en l'occurence moushette et isabelle)

zut, je vais encore devoir me farcir ces fichues lettres "pour prouver que je ne suis pas un robot"

Moushette a dit…

Merci à Isabelle pr le lien, je l'ai rajouté au billet.

Merci à tous pour vos commentaires passionants et détaillés, c'est un plaisir de les lire et de partager vos points de vue, j'ai hate d'y répondre (mais là je manque cruellement de temps, et j'ai plein de RIPA à rappeler !!!). Ptête ce soir je m'y colle ?

Anne a dit…

hé ho moushette, tu te réveilles, il ya 19 commentaires...je peux encore en rajouter quelques uns s'il faut, je suis en forme ce matin!
au choix parce que
A. parce que l'école a repris et que la maison est toute calme
B. parce qu'on a changé de président (oups, c'est complétement HS)
C. parce que 15 jours de vacances, c'est quand même reposant
D. parce que le reportage m'a bien plu et ramené 2 ans en arrière
E. parce que je me dope aux lettres tordues à lire "cloyeanyounizil" à vos souhaits!

Anne a dit…

ça va, l'excuse est bonne! et nos posts se croisent...

Moushette a dit…

@Anne, loool, tu pètes la forme effectivement, les vacs devaient être bonnes !!
les coups de fils, c fait, personne n'a décroché, sauf ah oui une vague sbirette ou aya qui parle à peine l'anglais et qui m'a demandé de rappeler vers "thirty" o'clock. mmmmmmm, chuis aidée avec ça !

et please dis à ludo que je suis une bad girl car je n'ai pas répondu à son mail sur ma boite perso, je viens de réaliser. j'avais eu une réponse de ma pdte sur le sujet en oral que j'ai oublié, dc j'ai relancé le sujet, basculé l'email sur ma boite pro où je gère les "importance haute" avec bcp plus de rigueur !!!

sur ce je m'attaque aux mails puisque personne ne veut me causer au telef...

Anonyme a dit…

Bonjour,

Merci Isabelle pour ces précisions.

Une fois de plus le reportage est tronqué et ne reflète pas complètement la réalité. Il est court et le journaliste ne pouvait pas tout dire, tout mettre.


Mais je n'ai vraiment pas eu l'impression en regardant le reportage que les parents avaient déjà rencontré leurs filles et qu'ils avaient passé du temps sur place. C'est bien dommage que cela n'ait pas été dit car leur démarche en ce sens est à mon avis essentielle. C'est très bien qu'ils aient pu et surtout qu'ils se soient donnés les moyens de le faire. C'est à mon avis un point important que le journaliste aurait dû souligner.

Les chambres roses ne m'ont pas "choquées", c'est tout à fait mode. En Inde mais aussi dans d'autres pays d'Asie, les paillettes, les couleurs pétantes et personnages de dessins animés, mangas ... sont très en vogue même pour les grands voir très grands, adultes. Cela montre que les parents ont été tout à fait à l'écoute de leurs filles et qu'ils avaient connaissance de la mode asiatique.

Bonne reprise

Valérie maman de 3 loupiots

fabienne a dit…

Bonjour,

Pour une fois pas de dramaturgie, de voyeurisme et toujours trop court! Un reportage plutôt respectueux de son sujet et du couple, mais qui evidemment ne s'attarde pas trop.
J'ai trouvé que ce couple et les enfants avaient bien été préparés, et on a envie de les suivre et de les retrouver dans quelques années.
Cependant 2 points m interpellent :
- pas de relais de l'OAA sur place. Je ne pense pas à la logistique mais plutôt s il devait y avoir un probleme avec les enfants (relationnel, administratif ou autre, etc).
- 2,5 ans de procédure; je n'ai pas bien compris. Le temps entre l'attribution et l'arrivée des enfants en France, ou depuis l'agrément?
Merci à cette famille d avoir accepté de témoigner, exercice pas facile et on ne sait jamais comment sera monté le reportage!
Ce reportage devrait être montré lors des réunions au CG. Un seul petit regret, j'aurais aimé avoir le point de vue des 2 jeunes filles et qu elles aient davantage la parole (peut être avec l'aide d un traducteur...). Belle vie à cette famille, on sent beaucoup d'harmonie!
Fabienne

isabelle a dit…

C'est bien 2 ans et demi depuis l'attribution...

Isabelle

Moushette a dit…

@Nenette : Merci pour votre témoignage. Bcp d’adoptions de grands se passent avec douceur car les enfants ont la capacité d’être préparés, peuvent anticiper etc. que les petits. Pr la chambre, bcp d’autres l’ont très bien expliqué : les ptites indiennes raffolent du « girl » quelque soit l’âge, et surtout, surtout ces grandes filles ont besoin de vivre, voire rattraper cette partie de leur enfance qui leur a été volée. Quoi de plus sain de redevenir une toute, toute petite ?!! Elles ont tout le temps pour devenir ados !

@geraldine maman de pénélope : tu parles bien des risques des reportages : les manipulaitions, les mauvaises interprétations … C’est ce que je redoute le plus lorsqu’on partage des choses aussi intime que ces moments clés de nos vies familiales… Et le côté récurent des la télé, avec les moultes rediffs dont tu parles bien. Sinon je n’ai plus en mémoire leur dossier, mais bcp d’enfants adoptés grands le sont soit parceque l’orphelinat a tardé à obtenir une licence internationale, soit parce que les enfants ont été tout simplement abandonnés tardivement !

@ valerie : Merci pour ce beau et long commentaire !

- la mere qui a moins le contact au début et le papa calin. Je le constate très très souvent lorsque j’accompagne les familles. Souvent un parent, dans les premiers instants, se retrouve comme tétanisée, intimidé, presque pétrifié par la situation. Et après ça se décante, rien de très grave. Et puis je le dis souvent, la maternité, l’amour pour son enfant ne sont pas forcément des choses immédiates. Chacun son rythme. Et puis honnêtement moi j’ai ressenti les choses plutôt dans l’autre sens : le fait que le papa prenne ces grandes filles « dans les bras » m’a juste fait bondir (mais ptete qu’elles avaient déjà l’habitude vu qu’ils s’étaient déjà vus ?) car en Inde bcp de grands n’ont plus trop l’habitude des ces contacts corps à corps surtout les jeunes filles avec les hommes. Et j’ai trouvé bien que le fait que la maman prenne son temps pour qu’elles s’apprivoisent en douceur… Alors comme quoi hein, on n’a pas la même vision des choses !

- Sinon pr leur séjour en Inde, c’était en fait leur deuxième rencontre en Inde, et ils sont restés une dizaine de jour (je crois) comme ttes nos familles. Le journaliste lui, est resté 2-3 jours sans plus avec eux !

- Concernant la langue, cela peut être un plus, mais ce n’est pas une obligation non plus ; Il y a tant de langues différentes en Inde, et bcp ne peuvent être apprises de la France.

- Le magasin : je pense que ce n’était pas la première fois que les filles faisaient du shopping dans ce centre (avec et sans les parents), alors bon pourquoi elles étaient ainsi étaient un mystère. Peut être qu’elles n’avaient jamais eu à choisir des chaussures ou qu’elles avaient autre chose en tête moins sportif et plus assorti à leurs lits ??! Ou qu’elles avaient envie d’une glace ?? Ou ptête un peu le blues… Bref pas de quoi faire des grandes conclusions !

- Quant à la société de conso, je suis bien d’acc, il vaut mieux limiter les cadeaux, les quantités de jouets au début. Quant aux sorties, idem, menfin y a rien à généraliser non plus, c’est aussi selon la disponibilité de chaque enfant.

@ anne : oui, je suis bien d’acc avec toi. Lorsque ça va mal, et qu’une caméra filme ça peut être terrible sur le moment, et pire lorsque ça passe dans la petite lucarne avec une voix off qui dramatise les faits… mais comme tu dis, on adore voir les histoires des autres (surtout si ça se passe bien !)

@marianne : tu m’as fait rire, ca pourrait presque compter !!

Moushette a dit…

@ sandrine :

- Les chambres : comme je le disais ci-dessus, bin non au contraire, je trouve cela sain et naturel cette douce regression rose bonbon… Une chambre gothique ou justin bieberesque (ou shah rukh khan) m’aurait bcp plus inquiétée !!

- pas d’accompagnement Ede : ce voyage était le deuxième de la famille et la première fois les parents étaient restés 3 semaines. Comme cela était dit très justement par Isabelle, les parents avaient été accompagnés lors de leur premier voyage par le VP en personne de notre OAA ! Pour ce deuxième voyage, l’accompagnement n’était plus nécessaire, et en plus ils étaient en bonne compagnie du… journaliste avec qui ils avaient tissé de bons liens ! Nous aurions bien aimé avoir qq’un de l’OAA les accompagner mais… cela a un coût et notre OAA n’en a pas les moyens financiers car nous ne roulons pas sur l’or !!! Rares sont les familles qui ont à se déplacer deux fois en Inde, fort heureusement. Et si nous l'avions jugé nécessaire dans l'intérêt de la famille et des enfants, nous aurions malgré tout organisé un accompagnement. Mais avec l'accord de la famille, nous ne l'avions pas jugé nécessaire, d'autant plus que nous étions souvent en contact avec la famille lors de leur voyage.

@virginie : oui les larmes de la maman. Elles disent tant de choses, sans doute bien plus qu’un gros câlin devant l’objectif !!!

@blandine idem qui ci-dessus : c’était le deuxième voyage de la famille, pour le premier la famille avait été bien accompagnée !

@mirtille : c’était pour moi aussi très émouvant de voir votre puce, ainsi que d’autres enfants… et le colonel aussi té !!!

@jérôme et priscilla : chaque rencontre est bien différente est unique en Inde, d’un orphelinat à un autre cela peut se passer d’une façon complètement différente ! Et puis ici les parents avaient déjà rencontré les filles.

@ isabelle : merci de votre témoignage, ca permet bien de recadrer les choses et d’avoir une opinion plus juste qu’avec le simple visionnage du reportage. je suis d’accord avec tout ce que vous dites !

@ sophie : bon faut voir aussi que c’est gulli, donc on n’allait pas forcément rentrer dans le détail du process d’une adoption d’enfants grands. On parle de familles avant tout, on présente une famille…

@ anne : j’ai trouvé le psy creux, mais la coach intéressante. C sur que le directeur de l’orpheu est comment dire plus beeeeeeeeep que beeeeeeeeeeeeeep !! ;-)

@anonyme : je crois que si, ça a vait été dit au début que la famille avait déjà rencontré les filles. Je me trompe ?

@fabienne : cf ci-dessus pr l’accompagnement ; on l’avait fait pr le premier voyage, mais pr un deuxième cela n’était plus vraiment nécessaire, et surtout cela a un énorme coût ! Cela dit si cela avait été nécessaire on l’aurait fait. Mais comme la famille était restée longtemps en Inde, était à l’aise avec la pays, et que nous avions organisé toute la logistique (y compris celle du journaliste aux changement fluctuants de dates de voyage......) , cela n’était pas réellement indispensable. Et nous avions également géré en amont toute la préparation de paperasse…

Ouf, ayé, j'ai répondu à tous. Mais moi ma première réaction n'est pas dans vos commentaires. Alors, une idée ??!!!

sandrine a dit…

Moushette,
Moi, j'ai d'abord pensé qu'onze ans c'est trop grand pour être déraciné... Maintenant, l'adoption n'est pas mathématique, donc je pense qu'il est très difficile de fixer une limite d'âge pour être adopté...

La chambre rose m'a certes surprise mais la maman dit bien que c'est le choix des filles et j'ai aussi pensé à une nécessaire régression (si ça trouve, toute la déco sera à refaire dans un an ou deux ;) ).

Anonyme a dit…

Moushette, désolée, c'est HS, mais je n'ai plus ton mail ! Peux-tu m'envoyer un message pour me donner ton adresse stp ? Merci !
Totote.

Moushette a dit…

charabia2moushette@gmail.com

CorinneB a dit…

Bonjour,
Pas totalement concernée (quoique, maman adoptante quand même), j'ai regardé en replay le reportage. La chambre rose ne m'a pas plus choquée que cela. Les filles d'ici deviendraient elles très hello kitty elles aussi? Le "colonel" m'a impressionée. J'ai été bien marquée aussi par le côté soudé, jumelles des 2 filles, je me suis dit que ce ne devait pas être simple tous les jours pour les parents de tisser des liens particulier avec l'une ou l'autre. Sinon, bon sang, très émue par le petit malien et la maman d'accueil, de l'humanitaire fait avec conscience, et un drame médical...
Voilà mes pensées en vrac.
Corinne

Duchesse a dit…

Pour ma part je dois dire que j'ai zappé les autres parties du reportage et me suis concentrée sur l'histoire de cette famille adoptive...
Un peu frustrée que, comme toujours, ce soit la procédure et la rencontre qui soit LE sujet. Plus ça va et plus je trouve que l'après, une fois que l'enfant a un peu de recul sur son passé récent et moins récent, est bien plus intéressant. Là on quitte cette famille quelques jours après l'arrivée, là où les choses commencent juste à se mettre en place... quel dommage !
Aussi sursauté lors des contacts physiques très immédiats et presque envahissants du papa avec ses filles (j'ai eu envie d'écrire "futures filles", tant il est vrai que les choses sont en réalité progressives contrairement à sa perception). Mais c'est vrai qu'en sachant le précédent séjour, cela peut paraitre moins choquant.
Touchée par les larmes de la jeune fille au moment de quitter son orphelinat. Oui, on peut avoir l'impression de les emmener loin de quelque chose de terrible, mais ce n'est pas le cas. Ma grande moyenne avait elle aussi la nostalgie d'une vie certes pauvre mais avec des grands moments de liberté, de gaité, d'amitié.

Etre filmé lors de moments si intimes, je suis partagée. Garder les moments les plus intimes pour soi, à l'abri de la caméra, comme l'ont certainement su faire cette famille ou une autre à qui je pense qui a adopté 3 grands au Brésil, mais aussi témoigner et en particulier sur l'adoption de grands. Je respecte cette démarche qui est à mon avis bien loin du voyeurisme/exhibitionnisme de certaines autres émissions. Mais c'est un vrai projet de famille où tout le monde doit être d'accord. Pour ma part j'essaierai de me débrouiller pour avoir l'avis "éclairé" de mes filles si jamais je suis tentée. Que fait-on quand il y a une Nième diffusion et que son préado/ado refuse d'assumer ?

C'est un peu en vrac mais surtout, merci Moushette de nous avoir fait partager cela ! Et avec tes commentaires très éclairants en plus !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails