mardi 28 octobre 2008

Le mieux c'est de ne pas écouter si on ne veut pas être démoralisé...


"Le mieux c'est d'en parler" : Emission avec Marcel Rufo sur l'adoption sur France3 qui était programmée dimanche soir rediff online ici

Vous voulez savoir ce que j'en ai pensé ??......


Voici un bref résumé avec mes commentaires :

Les exemples traités :

- une "grande de 3 ans" pas préparée à son adoption et en colère qui a eu un démarrage difficile avec des parents eux non plus peu préparés aux réalités... Le débât, comment dire, une psychanalyse TGV des relations de la famille (les pauvres)...

- "un ado en zone de turbulence", adopté à 9 mois, qui se pose des questions sur ses origine, qui a "deux mères", dont l'adoption représente une solitude (et dont les parents ont divorcé récemment menfin ça on oublie hein, la tarre c'est l'adoption beaucoup plus glop pour faire de l'audimat)...

Alors bon, des "cas" comme ceux décrits, j'en connais pas mal, des enfants qui passent par ces stades de mal-être, de colère etc. Mais bon maintenant à la téloche, quand on parle d'adoption, on ne voit plus que ça...

Un truc qui m'a marqué, c'est que Rufo interrompt l'ado, répond à sa place, paraphrase avec des généralités. Cela m'a surpris...... C'est ça sa pédopsychiatrie ?

- Une solo qui a adopté 6 enfants (dont un qui est décédé de maladie et un autre qui s'est suicidé...) : elle n'a parlé que du gosse en refus de sociabilisation et du système scolaire (délinquant, violences etc.), et finalement qui se suicide... Heureusement juste après une des autres filles de cette dame solo a témoigné pour exprimer son "bien-être" d'enfant adopté sans se prendre la tête. Mais bon personne n'a du écouté son témoignage, car soi les téléspectateurs avaient zappé sur un dessin animé pour décompresser ou soit ils étaient allés chercher une bouteille de vodka ou la dernière boite de kleenex au fond de la cave...

Que du bonheur l'adoption, merci Marcel !

Et puis bon après les réponses aux questions diverses, ça a été un florilège de généralités sans trop de nuances personnalisées... D'ailleurs lorsque la fille (adoptée) bien dans ses baskets a expliqué qu'elle ne voyait aucun intérêt à rechercher ses origines, Marcel l'a interrompu avec un "Ca viendra" qui m'a fait bondir, comme si tout les enfants adoptés passaient forcément par une étape de recherche des origines !!!! On avait vraiment l'impression qu'un enfant adopté bien dans ses baskets, ça le dérangeait (parce qu'ils n'ont pas besoin de consulter ???).

Vous l'aurez compris, cette émission ne m'a pas apporté grand'chose (mais tant mieux si cela peut servir à d'autres), et ces systématiques analyses à deux clous des "cas" me gavent...


7 commentaires:

Elise a dit…

Ben oui, c'était pas terrible. J'ai pas non plus apprécié la remarque de Rufo à la jeune Clémence (la soeur du jeune garçon qui s'est suicidé) : elle disait qu'elle ne ressentait aucun besoin de rechercher sa famille bio et il lui sort : "ça viendra". Comme si tout le monde était forcément fait dans le même moule. Ca peut venir en effet, mais peut être pas !

J'aurais bien aimé des vrais professionnels de l'adoption sur le plateau et une émission moins expéditive et baclée... Quel intérêt ?

Bisous à toi

Elise

Moushette a dit…

oui j'avais oublié le "ça viendra", ça m'a fait hurler...

Nane a dit…

Et Marcel, à quand un reportage sur les laissés pour compte de l'adoption? Quand vas-tu parler de leur bien-être, de leur santé mentale, de leur joie de ne pas avoir deux mamans?
Faut arrêter de jouer avec la souffrance pour faire de l'audimat...

Olwenn a dit…

Vous n'êtes pas adopté pour parlé ainsi??.?

Moushette a dit…

nous ne sommes pas adoptés, mais ce qui est le plus cher pour nous, nos enfants, le sont. Et je suis aussi bénévole dans un OAA.

Adoption Blog a dit…

Ce genre de truc me fou en PETARD!

"*#¬&!!!

Anonyme a dit…

vraiment nul ce Rufo...
Françoise

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails