lundi 19 janvier 2009

Un bleu en Inde !


"Nous ne voulons pas donner de faux espoirs" (19.01.09)

Entretien avec Aujourd’hui/La Parisien

Q - Après l’envoi d’une première volontaire de l’adoption au Cambodge, vous annoncez huit nouveaux départs pour février. Cette initiative est-elle efficace ?

R - En 2008, le nombre d’enfants adoptés à l’étranger a augmenté de 3 %. C’est significatif... Rama Yade :

quand on sait que ces adoptions avaient baissé de 20 % en 2007. J’y vois la preuve que les premiers éléments de réforme portent leurs fruits. Les volontaires de l’adoption internationale, c’est un projet au long cours. Clémence est partie au Cambodge en août, pour deux ans. Et son expérience nous conforte. Il faut incarner, sur place, le nouveau modèle de la protection de l’enfance privée de famille : pour mieux adopter, nous devons aider les pays à avoir moins besoin d’adoption.

Q - Quels sont les pays choisis pour cette deuxième vague ?

R - L’ambassadeur de d’adoption internationale, Jean-Paul Monchau, en a identifié sept : le Vietnam, l’Inde, le Mali, l’Ethiopie, le Burkina Faso, Madagascar et le Guatemala. Un huitième pays sera bientôt choisi. Le départ des volontaires a été rendu possible par la mobilisation de beaucoup d’acteurs privés et publics : Vivendi, le conseil général des Hauts-de Seine, la ville de Bordeaux... Les contributions atteignent 450 000 euros. On ne s’attendait pas à un tel élan d’enthousiasme de la part des entreprises et des collectivités. L’Etat se mobilise aussi par un fonds spécifique doté de trois millions d’euros. Les organismes d’adoption et l’Agence française de l’adoption sont associés à l’opération et des artistes, dont Gérard Depardieu, la parrainent.

Q - Cela suffira-t-il à améliorer l’image de la France dans les pays d’adoption ?

R - L’Agence française de l’adoption a eu des problèmes de coordination, elle renouvelle actuellement ses instances. Nous concrétisons aussi une convention d’objectifs et de moyens avec elle. L’autorité centrale qui la chapeautera sera créée d’ici peu. L’esprit de la réforme n’est pas de donner de faux espoirs aux gens, mais de les accompagner, de leur expliquer que l’adoption est l’ultime recours pour les enfants orphelins ou abandonnés. Avant cela, il faut tout faire pour qu’ils retrouvent une vie familiale dans leur pays.

6 commentaires:

Marianne pour "les cousines de Xuwen" a dit…

Bonjour Moushette!
Un peu hors sujet, mais je me permets de vous faire passer un article du Washington post (daté du 11 janvier dernier) qui fait une analyse sans concession de l'AI. Sans doute le tableau ne s'applique-t-il pas à l'Inde, mais c'est un (beau) reflet de la réalité dans d'autres pays d'origine (dont la Chine, à n'en point douter).
http://www.washingtonpost.com/wp-srv/opinions/outlook/2009-01-11/adoption/?hpid=opinionsbox1
Bien cordialement,
marianne

Moushette a dit…

Merci pour le lien Marianne. Moi je pense que tout dépend de comment on veut regarder le verre : rempli ou plein...

Moi ce qui m'enerve c'est que les américains font leur sainte nitouche alors qu'ils ont perturbé bien des pays dans l'AI avec leurs donations exorbitantes... Sans compter le temps qu'ils ont pris pour signer la CdlH....

Pour le Vietnam, je ne sais que dire, leur position m'intrigue... Est ce si corrompu que ca ?? Ou se sont ils fait jeter et il ne veulent pas l'admettre ?

Moushette a dit…

super merci marianne !!! si tu as l'occasion de mettre tout ca dans un tablo exel....

Marianne pour "les cousines de Xuwen" a dit…

oui... je l'avoue sans peine : moi, j'ai toujours tendance à voir le verre "moitié vide", plutôt que "moitié plein". Une façon de se protéger : je préfère être agréablement surprise que terriblement déçue. Suis bien de ton avis à propos de la responsabilité des américains (et d'autres... les espagnols, par ex, pour ne pas les nommmer) dans le "pourrissement" de la situation de l'AI. A coup de fric (par le biais de leurs agences rémunérées, véritables sociétés courrant après les bénéfices avant toute chose), ils ont sans conteste participé à un beau gâchi.Allez, je m'échauffe, je m'énerve, j'en ai presque la tremblotte. Ahahah.

zench a dit…

La chaîne de fabrication d'orphelins

Qui veut acheter un bébé? Certainement pas la plupart des gens qui essaient d'adopter internationalement. Et pourtant, trop souvent la façon dont leurs dollars et euros sont utilisés.

L'idée que les pays en voie en développement ont des millions de nourrissons en bonne santé et des tout-petits ayant besoin de nouveaux logements est un mythe. Dans les pays pauvres comme dans les pays riches, des bébés en bonne santé sont rarement abandonnés renoncés ...

Publié par Kim Myung-Sook, sur son blog Fabriquée en Corée

Marianne pour "les cousines de Xuwen" a dit…

Merci, Zench... pour la traduc. Suis déjà lectrice de votre blog à mes moments perdus... Désolée, Moushette, pour cette incursion.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails