lundi 2 mars 2009

Nishal can do it !


Nishal m'a annoncé la douloureuse tout à l'heure... Il est en repêche (thanx Sarko !) pour l'écriture....

Waa. Ca jette un froid quand même.

Bon de l'autre côté, on sait depuis ses 3 ans, que le coloriage, le dessin et par la suite l'écriture n'ont jamais été son fort. Pire, il déteste ça et l'assume. J'ai bien essayé par moment de lui faire faire des efforts, mais je me suis résignée, préférant l'accepter pour ses forces plutôt que de gommer ses faiblesses. Et puis bon, c'est "que" l'écriture, on a pas voulu faire une obsession de ça.

Il y a un an, quand il s'était pris des remarques sur son cahier bordélique et mal tenu en Grande section, je me suis souvenue répondre à la maîtresse, "Oui mais Nishal est comme ça, j'ai bien essayé de le changer, mais je crois que c'est son "lui", y a rien à faire".

Bien sûr, si le sujet de ses faiblesses avait été la discipline, le respect des autres, les maths ou l'écriture, on aurait ptête pris le taureau par les cornes auparavant pour tenter de rectifier le tir. Mais bon l'écriture, ça nous a pas trop percuté.... Dans ce monde où quasi plus rien ne se fait de façon manuscrite, je reste peu motivée pour faire du rattrapage en la matière, je préfère la culture G, le piano ou ses maths à lui...

Et puis bon, au vu du nombre de médecins qui écrivent comme des cochons, je me dis que ça ne va pas l'empêcher de réussir sa médecine ou Centrale !!!!

A l'heure des devoirs, nous avons quand même bien causé avec le pauvre Nishal qui accuse le coup, avec de la honte et du manque de confiance en lui même, et qui doute de pouvoir un jour "écrire droit". Sa fierté d'enfant modèle en a pris un coup, et tout s'est écroulé comme un chateau de cartes....
Ce petit incident a mis son "self-esteem" à ground zero.

Je lui ai donc fait une séance de dé-dramatisation à la "il ne faut pas en faire un plat" et surtout bcp de remise en confiance avec des mots forts... Lui montrer ses forces, ses succès passés, notre fierté de parents pour lui, lui montrer son courage... Je vais aussi faire bien attention à le valoriser dans les semaines à suivre...

Pour conclure notre conversation, j'ai paraphrasé le président le plus sex de la planète (oui je sais c hors sujet mais j'avais envie !), en lui disant : "Comme Barack Obama, on va dire Nishal can do it"...

Pour moi l'essentiel de cette étape reste la façon dont Nishal va appréhender ce challenge et arriver à ses fins malgré sa démotivation pour l'écriture. Une belle leçon de vie en sorte... Et si son écriture redevient "droite" grâce aux cours de rattrapage de son instit' (et si ça dure surtout pasque le Nishal a vite fait d'oublier les efforts...) tant mieux, je ne demande que ça !


(bon et demain, j'achète un cahier d'écriture pour s'entraîner un peu à la maison, à la demande de Nishal, de toutes façons ça servira en Inde)

Quant à Scarlett, ses copines se sont moquées d'elle pasqu'elle a raconté (à mon avis frimé !) qu'elle allait partir en vacances en Inde (surement en réponse à celles qui ont dit qu'elles étaient allé au ski). D'après Scarlett la maîtresse a du encore intervenir pasque la Scarlett chouinait.... Du coup ma fille a du s'en donner à coeur joie pour frimer !!!

Ah la la, quelle rentrée...



Aux habitant(s) de monbledpaumé :
- A celles qui ont envie d'imprimer ce post, le faire mousser pour me faire convoquer au jugement dernier à l'école, surtout n'hésitez pas !!! Cela ne fera qu'augmenter mon estime pour vous.


- Aux autres, le sujet n'étant pas tabou, je préfère en parler moi-même plutôt que ce soit le vent de par derrière qui diffuse l'info de façon déformée .... :-)

9 commentaires:

Zébuline a dit…

Mdr comment t'es agressive toi!! lol

Monsieur me demande ce qui te prend?!

Pour Nishal, tu m'as enlevé les mots de la bouche, il a une écriture de futur médecin!

Moushette a dit…

bin non au contraire chuis claire !!! claire mais ferme.

patraque a dit…

Ah c'est certain que ça a le mérite d'être clair ! ;-)
N'habitant pas tonbledpaumé, moi ça ne me gêne pas et ça me fait même sourire.
Pour l'écriture, j'irai même jusqu'à dire que plus un médecin écrit mal, plus ses honoraires sont élevés (ou l'inverse, au choix).

Laurence a dit…

Je n'ai pas de solution pour l'ecriture mais, quand mon fils est revenu tout triste de l'ecole un jour car un copain lui avait dit (a juste titre) que son dessin etait lamentable, j'ai sorti un livre sur Picasso afin de parler des gouts et des couleurs en art et d'eviter qu'il ne se decourage. Ce fut radical, mon fils se moque desormais des commentaires des uns et des autres sur ses dessins et continue a explorer...
Tout le monde n'est pas doue en dessin, ni forcement interesse par le dessin d'ailleurs.
Quant a l'ecriture, comme dirait ma mere, "pas de panique, ca viendra"...
Je suis sure que Sue Ellen, pardon ta belle-mere, dit la meme chose...
Laurence

Moushette a dit…

Nishal se prend des remarques régulières de ses copains, il s'en fout un peu. Mais comme il n'a pas Sue Ellen en maitresse, il doit faire du soutien...

Il y est allé hier, et il a adoré (et très bien réussi d'après lui) donc tout va bien !!!

un peu de moi a dit…

Ne t'en fais pas de ce que dit l'institutrice, si j'avais écouté celle d'Hugo en CE1, avec son écriture et son soin (et son bavardage en plus)on en fera pas un EINSTEIN m'avait-elle dit! Dommage que je ne l'ai plus revue, car depuis il a sauté une classe! Malheureusement, son écriture ne s'est toujours pas arrangée, il n'écrit jamais sur les lignes et perd facilement 2 à 4 points en DS. Eh oui ils deviennent très sévères maintenant au collège.

Moushette a dit…

C'est bon à savoir ! Merci Christie !!!

catrin a dit…

salut Moushette,
Je ne sais pas si c'est à rire ou à pleurer ces histoires de mauvaise écriture en France, dans de nombreuses familles. J'ai même un neveu qui doit faire des séances de rééducation pour faire travailler son poignet. Où va-t'on, ma pov'dame??? Il faudrait envoyer toutes ces maîtresses et ces maîtres en formation en G.B. et là ils apprendraient la manière avec laquelle on évalue les enfants... par l'encouragement et non par la sanction. De l'autre côté de la Manche, chacun a le droit d'apprendre à son rythme, que ce soit pour la lecture ou pour l'écriture. Mais en route on ne les décourage pas, bien au contraire. Ma Virette n'est par exemple pas très forte en dessin et en écriture, je le vois très bien. Cependant quand je vois la maîtresse chaque trimestre, elle me dit que tout est OK et commence toujours l'entretien en disant que c'est une adorable petite fille très bien intégrée dans la classe et que tout va bien. Alors du coup on parle de tout sauf de l'écriture de la Virette. Et Virette adore l'école et sa maîtresse. Pour la lecture en CP et plus en GB, chacun a le DROIT d'évoluer à son rythme. Certains en sont au niveau 2 alors que les plus avancés dans la classe en sont déjà au niveau 5. Ou est le problème , chacun a son rythme! Tôt ou tard, ceux qui sont à la traine ont un déclic et rattrappent les autres. Vraiment par son aspect très compétitif, le système français me fait de la peine parfois.
La route est longue et c'est dommage de sanctionner et dégoûter les enfants en primaire.
Quant à Nishal, vu la rapidité d'esprit qu'il a, je ne me fais absolument aucun souci pour son avenir.

Moushette a dit…

Ouaih tas bien raison ma catrin, ça fait du bien d'avoir une autre vision de l'autre côté de la manche où les choses ne sont pas vus sous le meme angle. Les 'taniks ont beau manger bcp de chips, on a bcp de choses à apprendre d'eux, notamment en ce qui concerne l'enseignement...

Par contre je ne pense pas que le rattrapage de sarko soit une sanction, bien au contraire cela permet d'aider des gamins à rattraper un "retard", une deuxième chance en sorte.

Pour info, le copain de Nishal dit qu'il aimerait bien aussi aller en rattrapage car il trouve ses "d" limites, bien sûr juste pour être avec ses potes !!!!

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails