mercredi 2 septembre 2009

Vacances de ouf' ! (II)





Vacances de pas ouf' mais dépaysantes quand même, comme je disais dans le précédent billet. Le plus dépaysant de tout fut sans doute pour moi le south west, car l'Inde, bin pfffff c'est d'un banal !

Pourtant en Inde, j'ai du parcourir près de 6000 bornes en 10 jours, une broutille...

Alors qu'ai-je fait de spécial lors de ce voyage par rapport à d'hab' ?

Voyons voir...

- Pour une fois, je me suis fait surclasser sur un vol !!!! Bon OK, sur la Kingfisher, entre Mumbai et l'Orissa, un "long vol"quand même. J'ai donc profité à donf' du siège inclinable afin de mieux plonger dans mes livres et siestes, quel délice... Avec aucun seikh dragueur à l'horizon, indienne tétanisée prête à gerber à la moindre turbulence ou balourd gras qui impose sa corpulence à l'accoudoir commun ou qui cure doigts et dents pendant 15 minutes...

- A l'aéroport j'ai vécu un de mes lointains fantasmes : je me suis fait tripoter par Daisy Duck en personne !!!!!!!!

(j'ai subi l'habituelle fouille corporelle de la Security Check par une policière de l'aéroport arborant un magnifique masque anti H1N1 jaune canard en forme de bec conique 3D, so sexy)...


- J'ai vécu des grands moments d'insomnie dans un train de nuit qui gigotait terriblement car le conducteur avait pris un itinéraire bis à cause de la mousson. Impossible de dormir, alors je me suis réfugiée dans mes pensées inavouables .... tout en écoutant en boucle le "Magnificent" de U2 qui me fait des choses, encore et encore...

- J'ai adoré prendre le nouveau pont tout moderne de Mumbai m'amenant en 5 minutes chrono (Kapoor avait chronométré !) à Bandra, un quartier chicos de Mumbai. Cheros le pont (50 INR l'allée simple !!!!), mais efficace, c'est un peu la A14 de Mumbai !

- J'ai adoré faire du shopping avec ma cousine Janet et sa pote Veena (d'ailleurs Françoise, elles te saluent !) dans des ptites boutiques de la morquitue tranquilles de Bandra, tout en se piquant des délires sur tout les potins pipole bollywoodiens ! J'ai adoré y retrouver une de nos logisticiennes indiennes, Asha, une dame assez âgée, et qui m'apporte beaucoup par sa sagesse et ses connaissances de l'Inde. Elle a le chic de me montrer les petits trucs que seuls les locaux vieux d'la vieille de Mumbai qui ont un regard européanisé peuvent dénicher. Son histoire personnelle est intéressante, j'aime beaucoup sa façon subtile de partager son expérience, on
est bien loin des clichés à touristes... Un trésor de ressources, une femme authentique, un courant qui passe...

- J'ai aussi "pécho" 3 attribs de la façon la plus incroyable qui existe, au bout des 5 premières minutes dans le premier orphelinat de mon périple. Abasourdie par ma réussite, sur le coup, je n'ai qu'un mot en tête. : "Magnificent..."

Comme quoi le terrain, y a rien de mieux, au cas où certains OAA auraient encore un doute sur le sujet.

Puis, au vu des circonstance, de cette amazing coïncidence, je n'ai pas manqué de
sortir aux dames de l'orpheu Zeu phrase joker:

"This is Destiny".

Ouaih c'est ton destin, comme dirait les Inconnus (allez, prends toi en main...).

Ca, c'est un de mes ptits secrets de "OOAeuse". "This is Destiny" est le genre de petite phrase meurtrière que les indiens adooooorent et qui rend impossible tout changement d'avis sur l'attrib, non mais : elle est pour une de mes familles à moi, st'attrib, t'avise pas de retourner ta veste et de te fâcher avec Mère Destiny, toi l'Indienne superstitieuse !!! Et franchement, lorsque ce gendre de phras est bien placé, au bon moment et à la bonne personne, ca marche d'enfer !!! les Indiens sont rassurés de voir que l'attrib' semble se profiler sous de bons auspices puisque, ouaih, la Mère Destin a apostillé l'attrib'... (car oui Mère Destin respecte à donf' la CDLH).

Et puis, à force d'entendre ma phrase, qui s'était propagé plus vite que la lumière dans tout l'orpheu, de l'entendre dans la bouche de tout le staff à chaque coin de couloir, archi convaincu par mon argumentaire hyper construit .... à force de repenser à la coïncidence extrême de comment les choses s'étaient faites, mes valeurs cartésiennes se sont mises à vaciller. Et si effectivement, ce Destin existait ??? Et s'Il avait une fois de plus fait l'intéressant dans mes dossiers d'adoption en me tirant la langue pour me provoquer moi et mes convictions ???

Souviens toi Moushette, pour tes propres enfants, c'était pas un peu pareil ? Mmmm... ne pas trop réfléchir, la réponse tu la connais.

Et écoute plutôt les slows sensuels du Willem pour te calmer, plutôt que de réfléchir à tout ça, dans ta chambre aux draps douteux, aux voisins indiens bruyants (oups pléonasme) sous le ventilo grinçant, et doooors, car demain départ à 4 heures pour le grand est... Demain, puisque tu arriveras tôt à l'airport pour éviter les embouteillages, tu pourras boire tranquillement dans un fauteuil moelleux ton capuccino avec un gros coeur dessiné dans la mousse, comme à ton habitude dans ce domestic airport que tu connais si bien... Tu pourras lire tranquillement, t'évader sur le Nimbus 2000 de Harry (dépaysement garanti de lire du Potter en Inde !)...

- Et puis y a eu l'autre orphelinat, celui de mon billet Ptit Pimouss". Moi la récureuse de chiottes et repasseuses des chemises de l'homme bankébeule de la maison, j'ai été accueillie comme une reine, que dis-je, une VIP, Carla Bruni n'aurait pas eu mieux que moi !! Roses à l'aérop' (si si !!!!) avec voiture clim-cuir du big boss avec big boss en personne, puis tout les enfants habillés de beau et en rangs pr m'accueillir à mon arrivée à l'orpheu. Avec bouquet tendue par mes déjà trois attribuées. Emotions, je ne vous dis pas, j'ai évité par je ne sais quel miracle la crise de larmes mais ai du improviser un discours.

Tout en cherchant une pelle pour m'enterrer.

Mais mon émotion fut encore plus difficile à contenir lorsque les filles me firent une démo de danse indienne classique. Ca me fait le coup à chaque fois, ces danses indiennes classiques style bharat nayam, tout comme les
poojas au temple, ce sont les huiles essentielles de ce pays et ça me fait monter des émotions incontrôlables...

- Et lorsque je n'étais pas dans un orpheu, je bossais dans ma chambre, téloche allumée. Et à la téloche, ca ne parlait que du H1N1 qui booste dans le pays (y a un véritable marché à prendre là bas, les masques Gucci et LV, car le nec plus ultra à l'aérop' c de frimer avec le masque le plus cher et perfectionné de la terre, genre chirurgien qui dissèque un martien dans X-Files).

A la téloche ils parlaient aussi (mais moins....) de la mousson qui n'est pas venue dans l'ouest, une catastrophe majeure dans les campagnes pour les pauvres paysans qui ne récolteront rien. 600 paysans menaçaient de se suicider. Manoman Singh a dit "This is not a major issue". Menfin il a organisé un comité pr en causer, délire.

- Et puis il y a eu les premiers mots en français dans la bouche de ce petit gars du fin fond du Maharashtra. Les entendre prononcer leurs premiers mots de français, cela me procure toujours une intense émotion, comme si j'étais un explorateur sur une terre vierge.... Ouaih je sais, mon imaginaire est assez grave.

- Et puis y a eu ces retrouvailles avec mes camarades-collègues-staff d'orpheux avec qui les potins d'adoption fusent, aussi les rencontres avec les nouveaux que je ne connaissais pas de live. Comme d'hab' rien ne remplace le réel, le courant passe, enfin, nous nous connaissons pour de vrai, tout le monde est rassuré de voir qui est l'autre. La relation de confiance peut démarrer, des pincées de complicité et de rires par-ci par-là, pour sûr que ça va aider à la pêcho des attribs !

- Et puis il y a eu ces 3 minettes de 6-8 ans, si fières de leurs cours de français, que notre OAA leur organise à l'orphelinat avec un prof particulier qui parle parfaitement la langue de Molière. Il a même vécu 3 mois à Montpellier, il pourra donc leur raconter à quoi ressemble leur futur beau pays. (et encore merci brigitte, car ces cours, c'est bcp grâce à toi et à ton précieux carnet d'adresses !!).

Hé oui, nous avons organisé des cours de français dans plusieurs orpheux là où on peut trouver un prof, notre OAA n'est pas peu fière de ça !!!

Alors ces filles, avaient appris, entre autre, une conversation
par coeur du style "comment vas tu ?" "comment t'appelles tu ?". Et un jour Mister Moush m'appelle sur mon mobile, une de filles me tourne autour car elle veut causer au téléphone par pur plaisir sans savoir à qui je cause, alors je lui passe. Et là, le miracle. Elle prononce un "bonjour" et ça répond "bonjour" !!! "comment vas tu ?" Mister Moush répond, et commence une petite conversation à base des phrases apprises par coeur !!!! Hystérie totale, elle applique ses cours, et ça maaaaaaarche !!!

- Et puis il y a eu cette petite de 8 ans, si timide au début, puis si affectueuse et coquine, et qui subitement s'est liquéfiée dans mes bras en pleine régression foetale avec un regard implorant avec un besoin immense de câlins d'une maman pour un gros bébé... Bientôt ma chérie, bientôt tu auras ta maman à toi, gloups. Pour l'instant je te donne ce dont je suis capable, mais tu le sais, d'ici qqs heures je repars...

Et cet autre qui me trimbalait partout par la main, en racontant à qui voulait l'entendre "This is MYYYYY aunty !" (Aunty est le terme qu'on emploie pour toute les femmes autre que sa mère ). Ce petit gars rencontrera ses parents la semaine prochaine, nul doute que ça ira comme sur des roulettes... Qui est le plus veinard, ce thalassémique maj. ou ces parents ? Moi je pencherais pour les parents, contrairement au classique "c'est bien ce que vous faites, il a bien de la chance" que les ignares sortent aux parents adoptants saturés de ce genre d'inepties.

Mais revenons à tout ces enfants, en manque, en demande, en Amour, tout court.

Echanges fusionnels, complicités immédiates, rires, jeux, mimes, regards intenses que nous partagions la même langue ou pas. On me touche, on me palpe, on ausculte mes bijoux, on m'étudie sous toutes mes coutures, on fait la grimace pour se faire remarquer, ça marche pas, on tente le grooos sourire, toujours pas alors au moindre prétexte on se fait tomber par terre et on fait couler de grossses larmes de crocodile, on tente un portage, on me pique ma main, comme si de rien n'était, on veut m'entraîner loin du groupe pour que je ne sois plus qu'à lui. Manque de bol un autre à la même idée avec mon autre main, oups, mourir écartelée dans un orphelinat serait bêta....

Oui, les enfants, je suis à vous, je ne suis là que pour vous, je deviens votre chose, vous oubliez le partage de la collectivité et vous devenez propriétaires de qq 'un un court instant... Je vous donne un échantillon de ce qui vous attend en France.

Prenez, profitez, soyez patients et croyez en vous, on vous aime déjà très fort qqpart dans l'hexagone.... En attendant, Aunty Moushette vous aime un peu bcp pendant ces trop courts instants...

11 commentaires:

Laurence a dit…

Ton allusion au destin me rappelle un texte lu hier :

"C'est fou le hasard ! C'est un drole de phenomene, comme une presence qui vous trompe, vous ment, si vous n'etes pas vigilant, s'il arrive comme ca sans crier gare, par hasard. Il vous fait croire qu'il est la, impromptu. Foutaises, il ne voyage pas au hasard, il sait. Ca l'amuse d'arriver a l'improviste et de laisser l'ignorant ignorer qui il est. Le hasard, c'est seulement son costume de theatre, un deguisement. (...) "

Bernard Giraudeau, dans "Cher amour"

Sydney a dit…

Ouf!!! Immersion totale dans ton Inde, dépaysement et émotionssss garanties. Bravo pour ces nouvelles attributions, trois familles de plus heureuses sur terre. Quel est le délai entre l'attribtion et la rencontre avec leur future famille?

Zébuline a dit…

Super ce billet, j'ai eu l'impression d'y être avec toi...

Balotine a dit…

Magnifique billet
Pour des vacances banales, c'est quand même pas banal !

Anonyme a dit…

J'ai dévoré chaque ligne...
Lu relu rerelu, coeur en miettes..........
Carole

patraque a dit…

En quelques minutes, je suis passée du rire aux larmes, mais pas des larmes de tristesse hein.
Comme le dit Zébuline, j'ai eu l'impression d'être à tes côtés. Quel voyage ! Merci

Anne a dit…

Toujours extra ces récits de voyage... Un grand merci, on le vit un peu avec vous !
Extra aussi pour les nouvelles attributions...
Et puis la super photo qu'on a déjà admiré sous tous les angles : les frères et soeurs sont épatés par les yeux fluos!
Anne

Anonyme a dit…

Je prends toujours plaisir à vous lire, mais là j'ai eu la chair de poule, merci pour ce que vous faites, trois nouvelles familles réunies que dire de plus.............et vous raconter ça si bien

Corinne une maman de coeur.

Les "Pol" a dit…

Et voilà, c'est malin, la Moush elle me fait monter les larmes aux yeux... Trop beau ton récit, et j'admire toujours ton talent de narratrice

Moushette a dit…

Merci à toutes pour vos gentils commentaires, ça me touche, car j'y ai mis un peu de mes tripes dans ce billet... très perso on va dire !

Anonyme a dit…

Cela met des frissons dans le dos, de te lire. Quel amour et quelle attente d'amour. Quelle joie de savoir que les deux se rencontrent.
petitesuzie

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails