vendredi 9 octobre 2009

Qu'est ce qu'être un parent ?

Je ne comprends plus rien à rien.


Après avoir lu cet article, je m'interroge.

Qu'est ce que la famille ? Qu'est ce qu'être un parent ? Qui a une autorité sur un enfant, les parents seulement, ou aussi les grand-parents ? Les grand-parents ont ils des "droits" sur un enfant qui n'est plus l'enfant de leur enfant ? Dans ce cas là, pour toute pupille, les tontons, tatas et cousins bios pourront-ils faire appel pour "récupérer" un enfant "Xé" par un des membres de la famille ? Et pire y aura-t-il jurisprudence sur toutes le pupilles placées en adoption ???

Revenons à cet enfant. Si ses grand-parents n'obtiennent "que" le droit de visite ou garde partielle, qui voudra adopter cet enfant en le partageant ? Qui sera prêt à adopter un enfant déjà en situation de "divorcé" (sans la pension manquerait plus que ça !!) ?? Comment peut on préparer des parents à cela (bon courage les AS...).

Délirant, on se croirait dans une série B américaine, sauf que tout ceci est bien réel, et que cela se passe dans mon pays, la honte. Où est l'intérêt de l'enfant, une fois de plus ??? Car cet enfant pourrait connaitre son passé, rencontrer ces grand-parents bios s'il le souhaite une fois grand, avoir des infos sur sa famille bio autrement. Mais est-il dans son intérêt de lui coller ces gardes alternées ou visites régulières qui lui imposeraient de facto une vie difficile car partagée entre deux familles ? Et comme pour les divorcés qui risqueraient de se faire la concurrence pour reconnaître leur intégrité parentale ???

Imposer une famille biologique dans la vie d'un enfant adopté, je ne trouve pas cela être une décision responsable. Laissons le choix à l'enfant, lorsqu'il sera en age de comprendre, je trouve cela beaucoup plus raisonnable et dans son intérêt.


En tout cas, un juge français n'est pas de mon avis, et pire, il semble penser qu'une pupille sera mieux avec ses grand-parents bios plutôt qu'avec des  vrais parents (adoptifs pour ceux qui suivent rien !).  Moi je prends celà comme une insulte à l'adoption.

Et si j'étais sur les listes d'attente pour une pupille, je réfléchirais à deux fois avant d'accepter un apparentement....

Et au Québec, y a pire, on nage en plein délire. Comment un enfant peut il se construire sainement avec cette double identité ? J'imagine dans la cour de récré : "pourquoi tas deux noms ?" "Pasque j'ai été adopté." "Mais alors c'est qui tes parents ?" "Chai pas".

Qui suis-je pour mes enfants? Un guesthouse, une famille d'accueil comme le disait l'autre soir ce magistrat ? J'ai l'impression qu'on attaque mon intégrité de mère. Tout ceci me laisse bien perplexe. Nous vivons des grands pas en arrière pour l'acceptation de l'adoption en tant que filiation différente. Tout comme l'avortement, il y a régulièrement des remises en cause, des régressions.

La faute à qui, à quoi ? A la bêtise, à l'abrutissement médiatique sur les "vrais" parents bios ? Au manque d'ouverture de bcp de gens qui, aveuglés par l'amour de leurs proches bios, ne puissent pas concevoir qu'il en soit autrement ? L'humanité ne me semble pas toujours progresser vers l'avant.

Mais heureusement qu'il y a

l'Amour infini pour et de nos enfants

ainsi que notre tolérance

qui nous aide à conchier le reste !



(et ce soir je lècherai mes enfants deux fois plus que d'hab' ! ceux qui ont lu le livre comprendront...)

Ras le bol, aller pour me remonter le moral je mets la Traviata à fond !!!! (et vous saurez pq j'ai des chats sourds...)

Et j'espère que vous serez très, très nombreux à buzzer (mettre en lien) et à réagir à ce billet, n'oubliez pas que les commentaires "anonymes" sont tout à fait les bienvenus !!!!

La suite de l'histoire est dans ce billet ici !

15 commentaires:

Anonyme a dit…

Idem, Moushette nous étions scandalisés par ce que nous entendions, aucun respect de la volonté de la mère qui accouche sous x, se sont des droits qui sont totalement remis en cause, un retour en arrière, et cette décision est très lourde de conséquences. Nous ne savons même pas si ces grands parents mesurent leur acte, à notre avis ils se disent qu'il n'y a rien de tel que les liens du sang ! quelle honte !
Et la place des parents dans tout ça (adoptants s'il faut encore le préciser).
Nous sommes vraiment déçus de cette décision de la justice française, on n'a pas pensé à l'enfant ce n'est pas possible.

Tits gens du Nord.

Anonyme a dit…

bien parlé Moushette!
bien sur que cela doit être dur pour certains de savoir, enfin s'ils le savent que leur fille a accouché sous X mais c'est certainement qu'elle n'a pa eu l'écoute, le réconfort et l'amour de leur part quand elle en avait le plus besoin. Les enfants adoptifs n'ont pas besoin d'avoir cinquante familles, ils leur faut beaucoup d'amour et ils peuvent être sûrs que leurs parents et grands parents les aimaient bien longtemps avant leur arrivée, c'est connu qu'une grossesse de coeur dure plus que 9 mois. GG

nenette a dit…

Cet enfant a une famille prete a l'aimer, qu'on le laisse dans sa famille! Beaucoup d'enfants autrefois etaient eleves par leurs grands-parents et recuperes plus tard par leur mere...
Dans certains pays une enquete est faite pour retrouver de la famille avant de proposer un enfant en adoption. L'adoption doit etre un dernier recours.
Le choix de la mere, le choix de la mere, et le droit de l'enfant alors!
Si ca se trouve ses grands-parents ont l'age de beaucoup d'adoptants aujourd'hui!
Ce que je trouverais choquant c'est qu'apres avoir vu l'enfant les grands-parents ne ressentent rien et ne desirent pas voir grandir leur petit-fils.
Il va penser quoi plus tard cet enfant, d'avoir ete retire a une famille qui le reclamait a corps et a cris?

Vive Mika sinon. J'ai choppe le virus avec la pluie...

Nathalie a dit…

C'est je pense bien plus compliqué que ça.
La jeune femme a accouché sous X soit, mais elle a accepté que sa mère vienne voir LA petite fille à la maternité.
Ambigüe comme accouchement dans l'anonymat...

Je ne sais pas trop quoi en penser à vrai dire... A réfléchir.

J'ai mis le lien sur mon blog pour continuer de le buzz.

Marie a dit…

moi ça me fait froid dans le dos cette histoire. je trouve surtout que c'est des décisions d'adultes pour une toute petite fille qui part dans la vie avec une histoire bien compliquée:-(


Marie, maman de 2 garçons jumeaux nés sous X

Sydney a dit…

Je ne connais pas toutes les conditions et toute l'histoire. Mes enfants avaient une maman et une grand-mère en Colombie...et personne n'a voulu d'eux. Je trouve ça vraiment triste...(même si cela fait mon bonheur à moi!) alors si cette petite a une famille prête à se battre pour elle et à l'accueillir dans de bonnes conditions, moi je trouve ça bien.
Cela ne veut pas dire que la situation est claire et nette et simple, la maman a son mot à dire.

Zébuline a dit…

j'ai lu plusieurs articles de presse sur la décision de justice...
Ben ça va être encore un beau gâchis!
Et puis va te retrouver la dedans! ta mère (qui n'en est pas une puisqu'elle ne le veut pas) bio, n'existe pas (en théorie) mais tu as des grands parents qui ont une fille mais peut-être que tu vas avoir des parents (des vrais) adoptifs qui vont être obligés de trainer le boulet (la famille bio) avec le risque que la génitrice pète un câble un jour et tente de récupérer l'enfant...
ah et puis j'oubliais ton géniteur... qui pourrait faire valoir ses droits (heu lesquels)...
Perso, je ne veux pas être l'AS qui croisera ce môme même à l'age adulte...
Ils ont prévu un budget thérapie?

ça n'énerveeeeeeeeeeeee, tu sais bien que je ne l'aime pas ce sujet Moushette!!

Anonyme a dit…

entierement d'accord avec Sydney, qui est bien placée pour savoir de quoi elle parle.

tigresses a dit…

En te lisant, j'opine tantôt du chef, tantôt je fulmine...
Et de me demander si tu n'es pas en train de tomber dans la défense du "parent adoptif" à tout crin, tombant dans le même manichéisme que "de l'autre côté" !!!
Certaines de tes réflexions ont fait tilt et ouvrent un débat intéressant, primordial en ce moment d'ailleurs !!
Ceci étant dit, j'en viens à l'histoire du jour (un cas parmi pas beaucoup pour les pupilles bébés..., un cas de trop certes, mais pour un cas comme celui-là, combien de situations complexes pour des pupilles bien plus grands (auxquels on voudra faire croire que l'adoption simple résoudra leur problème... et résoudra par là-même le nombre d'adoptions en France), ou tout simplement pour XXX couples en instance de divorce où les enfants sont tout simplement des "otages"... intérêt supérieur de l'enfant ??? ça m'énerve que ça devienne la phrase refuge en matière d'adoption !!!
Pour le cas qui fait la une des JT et les choux-gras des canards... :
de mon côté, j'ai vraiment du mal à comprendre la tornade journalistique et médiatique concernant cette affaire...
Apparemment, les grands parents ont vu cet enfant... s'applique alors l'article L 224-8 du CASF...

Article L224-8 Version en vigueur au 7 octobre 2009, depuis le 23 décembre 2000

L'admission en qualité de pupille de l'Etat peut faire l'objet d'un recours, formé dans le délai de trente jours suivant la date de l'arrêté du président du conseil général devant le tribunal de grande instance, par les parents, en l'absence d'une déclaration judiciaire d'abandon ou d'un retrait total de l'autorité parentale, par les alliés de l'enfant ou toute personne justifiant d'un lien avec lui, notamment pour avoir assuré sa garde, de droit ou de fait, et qui demandent à en assumer la charge.

S'il juge cette demande conforme à l'intérêt de l'enfant, le tribunal confie sa garde au demandeur, à charge pour ce dernier de requérir l'organisation de la tutelle, ou lui délègue les droits de l'autorité parentale et prononce l'annulation de l'arrêté d'admission.

Dans le cas où il rejette le recours, le tribunal peut autoriser le demandeur, dans l'intérêt de l'enfant, à exercer un droit de visite dans les conditions qu'il détermine.

le test ADN me gène... Moi, dès qu'on parle test ADN, ça me glace le sang de toute façon alors...
ça peut se comprendre actuellement avec la logique du tout biologique dans la mesure où il n'y a pas de filiation pour ce petitou. Les grand-parents auraient pu être considérés comme des "alliés" ayant montré de l'intérêt pour cet enfant, mais non... il faut prouver le lien du sang !!!! Ah celui-là... je lui tordrais bien le coup !!!
Ce qui fait débat aujourd'hui, c'est bien le primat du biologique, confronté à la preuve irréfutable de l'ADN... et ça, ça me gêne énormément
Ceci dit, le débat médiatique n'est pas placé à ce niveau, et ça m'exaspère et ça me met en colère, ça me fait peur aussi...
Pour le reste, savoir si ces gens n'ont pas su ou pas pu éviter à leur fille un accouchement sous X... (comme je l'ai lu sur des fora adoption), c'est vraiment se perdre en conjectures et porter jugement... le primum movens... en tant que parent adoptif... est de "tenter" (et c'est pas tous les jours facile !) de ne pas juger le comportement d'autrui.... le tribunal est saisi... il jugera, pas nous... et je préfère être à ma place....
En ce moment, dans notre pays, il me semble qu'il y a des trucs relativement insidieux (et c'est là que je te rejoins complètement) : test adn, primat du biologique, débat adoption simple/plénière cf. accès aux origines (comme si l'adoption plénière bloquait l'accès aux origines !!! =>> en tout cas, pas pour l'étranger !!) Tout ça, comme diraient les nains de la pub... "ça sent mauvais mauvais"....

Jean-Vital de Monléon a dit…

Lu et plus qu'approuvé m'dame Flyette

Anonyme a dit…

Dans cette histoire, j'ai l'impression que la justice a voulu ménager la chèvre et le chou, pas eu le courage de prendre une décision qui prendrait clairement un parti. Et c'est l'enfant, le cul entre deux chaises, pardon pour l'expression, qui va en faire les frais. Comment se construire sereinement et de façon équilibrée dans un tel contexte ? Au final, c'est une décision qui risque de rendre tout le monde malheureux : l'enfant, les parents adoptifs, les grands-parents, la mère biologique qui saura que ses parents voient son enfant... Quelle torture pour tous !
Totote.

Virginie, maman d'Anaïs a dit…

Moushette, une fois de plus je suis complètement d'accord avec toi, c'est du grand n'importe quoi cette affaire. Encore plus d'accord avec les judicieuses remarques de Totote : que répondront les grands-parents à cet enfant quand il sera grand et qu'il voudra voir sa mère ? la voient-ils encore eux-mêmes ? Que pense-t-elle de tout ça ? Tant de questions et de complications quand il est déjà dans les bras de parents aimants (même si pas bio !!! et oui c'est possible, Messieurs les juges !!!). Je suis consternée.
Bises
Virginie, maman d'Anaïs
PS : le DVD tu me l'as posté ?

nenette a dit…

C 'est plutot ce qui ce passe en ce moment au Quebec que ne je comprends pas. Vive le progres...

http://www.coeuradoption.org/wiki/doku.php?id=actualit%C3%A9:blog:2009.10.06_quebec

Moushette a dit…

nénette, j'ai mis un lien dans ce billet à ce sujet : "Québec"

Anonyme a dit…

Merci, Merci, Merci Moushette !!!!!!!
Je suis votre blog tout discrètement, parce que je ne suis encore pas une maman adoptive, que je n'en suis qu'au tout début de la procédure et que c'est mon voeu le plus cher ...
Et je m'aperçois que mon combat, NOTRE combat, pour la reconnaissance des "vraies" familles adoptives ne fait que commencer ...
Nath

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails