lundi 10 mai 2010

Ces shelters qui exploitent et détruisent les enfants

Ce fut un de mes sujets de conversation majeure avec M, lui parler de tous ces shelters pour enfants qui pullulent un peu partout en Inde, sans aucun contrôle ou référencement du gouvernement. Cela devrait être une priorité de ceux qui militent pour la protection de l'enfance. Or les choses ne bougent pas en Inde.

Aussi au SAI : lorsque M. Monchau nous a demandé pourquoi il y avait aussi peu d'adoptions, ce fut une partie de ma réponse...

Je lui ai parlé de tous ces shelters qui abritent des enfants, la plupart orphelins, et qui ne sont pas contrôlés par le gouvernement indien. On ne sait pas comment les enfants sont pris en charge : nourriture, éducation, soins. Personne ne sait s'il y a abus ou exploitation, et personne ne sait ce que deviennent les enfants lorsqu'ils deviennent trop grand pour ces shelters, homes, institutions, NGOs aux noms ronflants mais à la réalité moins glorieuse.


Certes, un bon nombre d'entre eux doivent être gérés par des personnes de bonne foi qui s'occupent bien des enfants et qui pensent à leur intérêt. Mais ils leur enlèvent toute chance d'avoir une famille adoptive, en Inde ou ailleurs. Et que deviennent ces enfants une fois qu'ils sont trop grands pour rester dans le shelter ? Pour moi cela me parait évident qu'un shelter ne devrait être qu'une solution temporaire pour ces jeunes enfants, et sûrement pas une solution définitive...

Alors de temps en temps, on parle de scandales dans la presse.

Il y a eu cette terrible histoire à Bhubaneshwar dont je vous avais parlé en 2009. Sachez que depuis, le directeur de ce centre, grand notable de sa ville ayant gagné de nombreux prix pour ses actions caritatives, et dont le site web du shelter dispose d'une galerie de photos que l'on peut voir comme un catalague à enfants pour pédophiles, avait pu ressortir de prison et vivait caché ! Mais il a pu être retrouvé et ré-arrêté récemment. Mais pour combien de temps...

Et maintenant sur NDTV voici la nouvelle histoire du genre.

Ames sensibles s'abstenir.

Il s'agit d'une petite fille de 8 ans. 8 ans, comme la plupart des enfants qui arrivent en France avec EdE. Je résume pour ceux qui ne voudraient pas regarder la vidéo : cette petite a été vendue par son "orphelinat" à un couple qui la battait et ne la nourrissait presque pas. Elle a pu être sauvée in extremis car elle a passé un coup de fil à la police. Son état de santé était affreux, dénutrition totale. 12 kg à 8 ans résume bien son état. Aucune parole n'est suffisante pour qualifier cette horreur. Cela m'arrache le coeur...



Une autre vidéo et article ici ou ici (où elle va mieux et remange du solide !!!).

Pour info dans l'Andra Pradesh, état de la petite, il n'y a aucune adoption internationale, car les activistes anti adoption y sont très puissants.

Il y a de très bonnes interventions dans les reportages, expliquant à quel point les shelters peuvent faire n'importe quoi avec les enfants.

Prions que ce directeur d'orphelinat paye cher. Et que cela refroidisse (au moins un peu ???) les autres dans ce même genre de commerce.

Et dire que ce ne doit être que la partie visible de l'iceberg.  Combien d'enfants n'ont pu passer le coup de fil et en sont morts ou souffrent encore ? Y a de quoi se taper la tête contre les murs. But we cannot save the world, just do a little bit for some children ???

Heurseument que ces horreurs ne concernent pas les orphelinats reconnus par la CARA. Orphelinats souvent vides, d'ailleurs... Where are the kids ?? Une partie de la réponse à cette question que nous nous posons tous est dans le témoignage de cette malheureuse fille.

Souhaitons lui qu'une famille indienne l'adopte rapidement...

6 commentaires:

Carole a dit…

C'est à pleurer; À hurler...
Ses pleurs font froid dans le dos. Seule au monde dit la journaliste devant elle... Seule face à ses agresseurs inhumains... Je prie pour qu'elle retrouve vite des parents bienveillants et pour que ses fantômes ne lui gâchent pas toutes ses années à venir, puisque grâce au ciel, elle aura un Avenir...

sylvette a dit…

quel contraste entre l'interet porté à la nouvelle ville de Lavasa, ultra moderne, ultra richissime, porteuse de gros enjeux économiques et ces enfants livrés à eux meme ou à la merci de la folie adulte.

Sylvette

Les Vents du Monde a dit…

ça me fait tellement mal au coeur que je n'ai même pas eu le courage de regarder la video... Comment peut-on maltraiter des enfants ?? Je sais que ça existe et pas seulement dans des pays "lointains" mais ça me dépasse...

Virginie a dit…

Mon Dieu... Mais pourquoi autant d'enfances sacrifiées ? Comment faire tout ce mal ? Je suis bouleversée.

Cladam a dit…

Affreux, terrible, insupportable :-(
Mais quand on sait que même en France, il y a des enfants ou des adultes esclaves ... Le mal est partout.
Et pendant ce temps là, des parents se languissent pendant des années de pouvoir tenir enfin un enfant dans leurs bras :-(

nissa a dit…

Merci Moushette de te battre pour ces tout petits devenus trop grands...
Merci d'attirer notre attention là dessus...

Esperons que cette enfant sensibilise au delà de nos coeurs l'administration indienne...

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails