lundi 2 mai 2011

Adoption : blessures secrètes

Hier soir, nous avons regardé l'émission sur France 3 : "Adoption : blessures secrètes".

J'avais peur que ce soit une émission qui ressemble à tant d'autres et que ça me gonfle rapidement, genre "le sujet tabou : lorsque l'adoption va mal" plombant et décourageant.  Mais bien au contraire j'ai trouvé cette émission bien ficelée, intéressante, subtile et bourrée d'intervenants de qualité. Plutôt que de se contenter de parler d'échecs violents (renvoi des enfants aux pays d'origine ou à la DASS), elle parle des difficultés que peuvent rencontrer les familles adoptives et leurs enfants, tout en restant optimiste et bourré d'espoir, et en évoquant et détaillant aussi des cas d'échecs définitifs d'adoption. Ca faisait longtemps que je n'avais pas vu une émission d'une telle qualité sur l'adoption.

La première chose que j'ai bcp apprécié dans cette émission, c'est la grande place qui a été laissée à la parole des adoptés adultes ! Qu'ils aient été aodoptés à 7 ans ou à qqs semaines, d'ici (France) ou d'ailleurs, leurs témoignages étaient tous riches et complémentaires.

J'ai  aussi beaucoup apprécié le dr. Choulot, pour la qualité de son discours et son recul. Heureux sont les familles adoptives qui vivent dans sa région et qui peuvent aller consulter sa COCA ! Enfin un qui parle du  manque de préparation des parents pour accepter cet enfant adopté bien différent de l'enfant imaginaire forgé dans leurs têtes pendant les longues années d'attente et de combats. On le sait, le profil des enfants proposés à l'adoption change de plus en plus, il y a de plus en plus d'enfants grands, fratries, besoins spéciaux etc. Pourtant la préparation des postulants  à ces enfants elle, ne change pas en France, puisqu'elle est quasi nulle !!! A quand des formations obligatoires à intégrer au processus de l'agrément pour préparer les familles à la réalité ???? Heureusement que la majorité des autres pays adoptants ont compris l'intérêt des ces formations, tant mieux pour ces parents, et surtout tant mieux pour leurs enfants adoptés. Nos politiciens parlent souvent du taux d'échec des agréments, du trop grand nombre d'agréés etc. Une formation de qualité obligatoire (et payante ?) pourrait sans doute aider à ne garder "que les familles les plus motivées et engagées dans leur projet familial ?

Les 10 % d'échecs d'adoption dont parle le journaliste me paraissent énormes, mais quel que soit le chiffre réel, s'il pouvait baisser grâce à une meilleure formation des parents aux réalités et risques de l'adoption, on aurait tous à y gagner, les enfants d'abord. Rien que le visionnage d'un tel reportage est un bon début pour commencer à comprendre les difficultés auxquelles on peut faire face lorsque va devenir parent adoptif ! Mais à croire que l'anticipation et la prévention ne sont pas des spécialités Française, beaucoup semblent croire qu'il vaut mieux attendre et que "on verra bien et on gérera sur le tas"....

Ce reportage a approché, sans le citer, un thème qui m'est cher, celui des troubles de l'attachement parentaux. On parle souvent des enfants "inadoptables" qui ont trop souffert et qui sont dans l'incapacité de se ré-attacher à des parents, mais on oublie souvent que certains parents peuvent aussi se retrouver en situation d'échec d'attachement, et ça n'a rien avoir avec le gosse qu'ils ont en face d'eux. Vaste thème que j'aimerais aborder ici un jour, mais en attendant vous pouvez aller lire le billet d'Isabelle sur le sujet.

Ce soir, y a rediff' de ce reportage. Je vous invite donc violemment à l'enregister ou bien à le visionner (si vous vivez sur le créneau horaire de Tokyo !). On peut aussi le visionner sur le net ici !

Et lisez aussi le billet de Kakrine qui elle aussi y va de son commentaire sur cette émission !

EDIT : L'émission peut être téléchargée ICI !!

36 commentaires:

Isabelle de Penfentenyo a dit…

Oui, le Dr Choulot, c'est lui que j'avais rencontré à Pau dans le cadre de mon projet de préparation à l'adoption. Et il m'avaiit dit: "Allez-y, c'est important, faîtes-le, mais bon courage parce qu'il y a beaucoup de réticences!"Il s'est avéré qu'il avait raison!
:-)

Moushette a dit…

@IDP : c'est bien ce que je pensais, c'est un grand homme ;-) !!! en tout cas, moi je suis devenue fan !

Véronique a dit…

J'ai moi aussi beaucoup aimé ce reportage, j'ai trouvé les témoignages sobres et très touchants, sans sensionnalisme.
On devrait le diffuser lors de la réunion préparatoire à l'agrément et en faire le point de départ d'une vraie discussion!

Julien ChAbAdA a dit…

J'ai beaucoup aimé ce reportage, avec une très belle qualité des témoignages de tous bords (adoptés, adoptants, adoptifs, spécialiste dont le grand Dr Jean Jacques Choulot, le premier créateur d'un consultation adoption en France il y a une vingtaine d'années).

Ce reportage mérite vraiment le détour, et évite de se cantonner à des clichés classiques, à la superficialité ou au pathos pur et dur...

Si vous n'êtes pas à l'heure de Tokyo, vous pouvez le revoir à l'heure qui vous convient sur le site de Pluzz.fr au moins dans les sept jours.

ol a dit…

Bonjour
A cause du titre j avais beaucoup de crainte de me trouver devant un reportage ne s interessant qu aux echecs. J etais agreabelement surprise de voir que c etait equilibré et aussi que la parole etait donnée aux adoptés.
Il merite de passer à une heure moins tardive.
Cordialement

Elizzz a dit…

Je l'ai raté. Rentrés trop tard. J'espère pouvoir voir la rediffusion !
Merci Moushette !

Kakrine a dit…

J'ai effectivement aussi beaucoup aimé ce doc!
Quant au Professeur Choulot, comme toi Moushette, je suis devenue fan!!Il est excellent, percutant, et semble avoir une véritable écoute et une grande finesse...
Je partage ton avis Véronique, ce doc devrait être diffusé lors de la réunion préparatoire à l'agrément, ce serait déjà un premier pas vers plus de réalisme...
Biz!

Lylou et Mathéo a dit…

bonsoir Moushette,

Je me permet de te laisser un petit comm, car j'appouve sincèrement tout ce que tu as écris.
Nous l'avons également regarder hier soir, et j'ai également été bluffé.
Je trouve que ce reportage change tellement des autres!!!
Et puis le Dr Choulot, il est super! Il s'est occupé de notre fille à notre retour de Chine pour sa Thalassémie, et il a été d'un grand réconfort envers nous.
et que dire, du tournage à Addis Abeba, au Toukoul, d'ou vient mon fils!! Beaucoup d'émotion, et de justesse, dans tout ce qu'il a été dit.
Amicalement
Gaëlle, maman bonheur de Lylou et de Mathéo

Anne a dit…

Vu hier soir, merci pour l'info et pour le tuyau pluzz.fr. Sans TV, je serais passée complétement à côté.

Effectivement, un docu plein de finesse et d'humanité, sans verser dans le pathos.

Touchée également par ce qui se dégage du psy nantais, par le témoignage de Jonathan (ré-abandonnée par sa famille adoptive) et par le couple qui accueille ces grands jeunes en rupture.

Une vision de l'adoption qui me paraît équilibrée, entre ombres et lumières; le témoignage des jeunes adultes adoptés, tout en profondeur et pudeur, y est pour beaucoup.

Anonyme a dit…

Le reportage semble en effet très intéressant et en tant que futurs adoptants, nous allons le regarder le plus vite possible. Par contre, stigmatiser le manque de formation des parents adoptants me semble un brin trop facile. Il est de la responsabilité de chaqun de se préparer et l'avantage induit du long parcours de l'adoption c'est que ça en laisse amplement le temps!
Ou alors, quitte à imposer une formation OBLIGATOIRE et PAYANTE, autant l'imposer à l'ensemble des parents de noter époque, qu'ils soient biologique ou non. Tous les parents peuvent potentiellement être surpris par les spécificités du rejeton, même s'il sort de leur bidon (cf. les avortements en cas "d'anomalies" génétique...). De même, tous les parents peuvent avoir besoin de soutien pour définir leurs voies d'éducation et apprendre à réagir face à des réactions imprévisibles de leurs momes.
Si pour les adoptants, les rsiques d'echec sont grands, s'est peut-être JUSTEMENT parceque les délais sont trop longs et qu'ils laissent trop le temps à l'imagination d'un enfant idéal venu d'ailleurs!
De même, quand j'entends l'idée d'une formation payante et que l'on sait qu'une procédure d'adoption peut coûter jusqu'à 15 000€, je ne pense pas que ce soit quelques centaines d'euros qui soient vériatblement dissuasives. Sauf pour les plus "pauvres".
A bon entendeur...

Bernardo a dit…

Le chiffre des échecs de l'adoption est un secret total, et aucun pourcentage annoncé n'est prouvé. Certains se sont précipités sur un 10%, extrait d'une étude non scientifiquement valide, parce que ça les arrangeait.
De nombreuses ASE refusent de communiquer le nombre d'enfants qui leur sont ramenés (c'est pourtant la seule définition scientifiquemnt acceptable d'un échec : retour de l'enfant à l'ASE). Les seuls chiffres officiels que l'on possède viennent du Québec et sont de l'ordre de 2%.
Quant à Choulot (dont les propos sont souvent communs à ceux de notre ami De Monléon), l'expérience me montre que trop souvent les postulants n'écoutent pas (ou plutôt ne veulent pas entendre) ce type d'explications "alarmistes".
Le couple du film qui demandait à adopter une fratrie de 3 (âgés de 5à 15 ans, alors que leur aîné biologique a moins de 15 ans !) m'a fait froid dans le dos. Ces postulants confondent droits de l'enfant (à avoir des parents) et droit à l'enfant.
Certes, les délais se sont allongés et l'attente est cruelle, mais il ne faut surtout pas oublier qu'on adopte pour la vie et non pas pour avoir un enfant au plus vite.... Je ne suis pas sûr que tous gardent cela à l'esprit dans leur parcours et c'est à mon sens sur ce point qu'il faut insister dans la "formation" (obligatoire ou non) des futurs parents.

Anne a dit…

là ou je suis d'accord avec Anonyme, c'est que j'ai toujours pensé qu'élever des enfants était une des choses les plus délicates qu'il m'ait été donné de faire dans ma vie sans aucune formation!

Anonyme a dit…

J'ai également visionné hier soir cette émission que j'ai trouvée de qualité, souvent pertinente et émouvante, notamment grâce aux mots de ces jeunes adultes adoptés. Par contre, et au risque de ramer à contre-courant, j'aurais aimé que les propos du Dr C. soient plus subtils. 20 années de pratique devraient lui permettre de savoir que :
- non, tous les enfants adoptés par des célibataires et autres familles bancales ne sont pas des enfants à particularités et ne viennent pas de pays mafieux :
- non, tous les enfants adoptés en Ethiopie ne sont pas orphelins de familles aimantes et que les enfants d'origine colombienne n'ont pas tous des histoires très difficiles (de surcroît, des affirmations énoncées devant les enfants concernés durant une consultation).
Quant aux couples de moins de 35 ans qui adopteront dans 100% des cas, j'espère juste qu'ils n'ont pas pris cela pour argent comptant !
Agnès qui cumule...3 enfants adoptés au Viet nam et solo !

Moushette a dit…

@vero : bien dit pour l'heure de diffusion !

@julien : j'ai rajouté le lien de pluzz dans le billet

@ol : idem ! j'avais de l'appréhension avant le visionnage.

@elizz : mate le lien dans le billet, tu peux regarder de ton ordi.

@kakrine, @lylou : on est doncc sur la meme longueur d'onde !

@anne : moi aussi ce temoignage m'a bcp touché, c'est sans doute celui qui m'a le plus marqué. Ca laisse de l'espoir pour ces enfants qui se retrouvent dans ce cas...

@anonyme : vous le dites, c'est à chacun de se préparer. Mais bon nombre ne le font pas et se contentent du "on verra bien ne nous prenons pas la tête avant" Et ensuite on les entend dire "si on avait su, ah on ne pensait pas". La formation payante me parait une bonne solution. Le plus important à mes yeux est la formation des postulants à la réalité et non le "barrage" supplémentaire dans le parcours. La spécificté de l'adoption, ses difficultés de démarrage sont récurrentes, et rendent cette formation nécessaire voire indispensable. Je ne pense pas qu'on puisse comparer la préparation de la parentalité bio à celle de la parentalité adoptive. Mais bon chacun son pt de vue, moi je me base sur mon vécu perso (3 préparations !) et celles des familles que je cotoie dans le privé et via notre OAA.

@Bernardo : oui ce taux d'echecs est totalement tabou. Ce qui serait interessant de connaitre c'est son évolution au fur et à mesur que l'age et les particularités des enfants augmentent... Tout à fait d'accord, les gens n'écoutent pas, n'entendent ce qu'ils ne veulent entendre. C'est donc pour cela que c'est important de répéter encore et encore les risques et la réalité....

@agnes : concernant choulot, pas entendu où il disait que "tous" les solos adoptaient des enfants grands etc. J'avais plutot l'impression qu'il indiquait des tendances. Des pays mafieux pas entendu non plus, mais j'ai pas parfaitemetn suivie cette partie du reportage, j'ai du passer à coté ! perso j'interprete ses paroles comme des tendances à ne pas généraliser à outrance !

Merci à ts pr vos commentaires !

Anonyme a dit…

@Bernardo
Merci pour ce point sur l'"echec" en adoption. Pour moi aussi l'echec c'est quand le lien adoptif est rompu par le parent. D'apres le rapport de l'Oned(consultable en ligne), en 2009 15 enfants ont ete remis a l'ASE apres une adoption, donc abandonnes une seconde fois. Ce qui n'approche meme pas les 2% et de tres loin. Difficultes, souffrances dans l'adoption oui, mais les echecs sont rares.

J'ai trouve ce reportage tres tres bien fait.

Nenette

Virginie, maman d'Anaïs a dit…

Alors moi aussi j'ai regardé et beaucoup apprécié ce documentaire qui est différent de ce qu'on voit habituellement dans notre TV.
J'ai été très touchée par Julien et sa joie de vivre, et puis par la rencontre avec leur mère biologique de Maëlis et Thomas en Corée, tout comme le témoignage de David qui semble apaisé après beaucoup de souffrances lors de son arrivée en France à 7 ans.
Mais je suis tout à fait d'accord avec Agnès, je n'ai pas trouvé le professeur Choulot si délicat. Il a une grande expérience sans aucun doute de l'AI mais pour autant j'ai trouvé qu'il manquait franchement de "tact" dans ses consultations post adoption. En tout cas dans les 2 qui ont été filmées (si mes souvenirs sont bons). En particulier quand il a dit de but en blanc à des parents (qui ont eu l'air assez choqués, enfin au moins le papa) que leur fille aînée juste arrivée parmi eux n'avait pas 7 ans mais 8 ou 9... Et qu'il ne faudrait pas parler de puberté précoce si elle avait ses règles à 9 ans ! Je crois qu'il aurait pu leur faire passer cette info plus subtilement y compris pour la jeune fille qui était présente et devait comprendre (sauf erreur de ma part).
De même pour les généralités sur les adoptions en Colombie ou en Éthiopie.
Et encore plus pour tous les couples de moins de 35 ans qui adopteront à coup sûr, cela me semble bien trop simplet (et je pense que dans certains CG on est bien mieux vus avec 5 ans de plus).
Pour anonyme, la formation pour les parents adoptifs (que j'ai fait personnellement en Espagne où elle est gratuite mais obligatoire et vraiment de qualité) me semble importante surtout si elle consiste à donner de l'information et on ne devrait jamais la refuser avant de s'engager dans ce genre de démarches. Car oui adopter un enfant c'est pour la vie et devoir l'abandonner car on n'y arrive pas est sûrement une des pires décisions à prendre pour un adulte. Le cas de Jonathan est impressionnant et je tire mon chapeau à ce couple d'éducateurs qui l'ont accueillis ensuite. J'ai eu du mal à saisir ce qu'il y avait d'invivable et d'insupportable franchement dans ce que racontaient ses parents adoptifs. Mais c'est difficile aussi de les "juger" sur quelques minutes d'un reportage TV. Je leur sais gré bien entendu d'avoir témoigné de leur histoire et de cette difficile décision qu'ils ont du prendre.
Bravo enfin aux journalistes d'avoir filmé la consultation de la pédopsychiatre qui aide les parents qui ont du mal pour l'attachement.
Cela devrait aussi faire partie des éléments à développer dans notre pays.
En bref, je pense que ce serait déjà un bon point pour les CG de diffuser ce reportage avant les entretiens pour l'agrément, où à défaut de formation, coûteuse et sans aucun doute compliquée à mettre en place, je pense que cela permettrait à certains futurs parents adoptifs de mûrir leurs démarches pour éviter les échecs à tous les niveaux de la procédure d'agrément ou du processus d'adoption (y compris surtout ceux après l'arrivée de l'enfant).
Merci Moushette pour les échanges sur ce sujet et surtout de m'avoir permis (grâce au lien sur FB) de ne pas louper cette émission dimanche soir car ici les rediff sur le net ne passent pas.
Virginie, maman d'Anaïs

mirtille a dit…

Merci beaucoup pour ce post Moushette.

Myriam a dit…

Bonjour,
Ce qui me frappe dans les commentaires, c'est qu'il y a aucun enfant adopté qui s'est exprimé...
J'ai 38 ans, adoptée au Vietnam à l'age de 2 ans.

Ce qui me marque dans le reportage, c'est la parole donné aux enfants adoptés. l'expression de cette douleur qui nous marque à vie : l'abandon.

Cette souffrance et cette blessure avec laquelle on "compose" sa vie, à chaque instant.
Cette blessure qui nous fait "réagir" différemment.
L'impression d'être "grand" avant l'âge. D'être "poussé" dans le grand bain sans pour autant savoir nager.
Cette sensation d'avoir "le cul entre deux chaises", de devoir être encore "mieux" que les autres.
Car derrière tout ça, la peur d'être "renvoyé". De chercher toute sa vie, d'où on vient.
La reconnaissance de cette blessure me fait du bien.

N'hésitez pas, parents, si vous avez des questions...si j'ai des éléments de réponses, avec plaisir.

Bernardo a dit…

@Myriam : depuis un certain nombre d'années se sont créées des associations d'adoptés (Racines Coréennes d'abord, La Voix des Adoptés depuis 5 ou 6 ans), composées d'ados et d'adultes et ouvertes à tous. Les associations de parents leur donnent très fréquemment la parole, ils sont représentés au CSA, et nous recherchons bien évidemment leur témoignage, qui est d'une importance capitale (à condition de savoir les écouter).

@Agnès et Virginie : certes, JJ Choulot ne fait pas dans la dentelle. C'est une approche "rugueuse" du problème, mais l'expérience montre que beaucoup trop de postulants n'écoutent que ce qu'ils veulent bien entendre et que parfois l'excès verbal fait plus réfléchir qu'une explication délicate (de plus, JJC exerce à Pau, ville dont les "packs" sont réputés pour leurs entrées en mêlée viriles mais correctes - ça c'est pour Moushette- cf Dijon). Il n'a toutefois pas dit que "tous" etc...
Ses propos ont été extraits d'une conférence et de consultations. On n'a pas l'ensemble de ce qui a été dit avant et après.
Je suis comme vous gêné par certains propos énoncés devant des enfants (de concert avec de Monléon, j'ai tendance à affirmer que "nos enfants ne sont pas sourds"), mais là aussi, on ne sait pas ce qui a été dit préalablement à ces enfants.
Pour votre info, les enfants colombiens adoptés aujourd'hui sont de plus en plus âgés et leurs histoires sont de plus en plus lourdes (mais là aussi je crois qu'il voulait poursuivre sa méthode pédagogique "de choc" pour faire réagir).

Enfin, la notion de pays "maffieux" est une façon virile mais importante de rappeler à ceux qui écoutent qu'il existe une éthique de l'adoption et qu'un jour il faudra raconter son hitoire à son enfant, de préférence en pouvant le regarder droit dans les yeux, sans laisser planer de zone d'ombre et notamment répondre à la question "combien tu m'as acheté ?" sans devoir se troubler...

Moushette a dit…

@virginie et mirtille : dirien !

@viriginie : oui choulot n'est pas délicat, et exagère ses propos. mais je le comprends, car comme dit bernardo les gens entendent ce qu'ils veulent entendre. il faut souvent "crier" pour que les messages passent...

@myriam : waaa ca me fait plaisir qu'une adoptée commente sur mon blog. bienvenue ici et revenez quand vous voulez ! Merci de partager votre blessure à vous, ce sentiment d'être entre deux mondes. En tant que franco indienne, je comprends un peu votre impression de de vivre entre deux mondes. On en parle souvent avec les enfants, c'est si difficile de se sentir bien lorsqu'on a deux pays, deux cultures dans son coeur... J'ai la chance d'exercer un métier qui me permette de faire le lien entre les deux, j'ai beaucoup de chance pour cela ! Sinon Julien Chabada est aussi un adopté, fidèle commentateur de ce blog !

@bernardo, merci pour cette petite explication rugbyoise sur Pau, ca manquait terriblement à ma culture générale ;-) ! Mis à part ce petit apparté, je suis tout à fait d'accord avec tous tes propos !!!

@nenette, 2 % ca me parait plus plausible !

Virginie, maman d'Anaïs a dit…

Moushette : effectivement je n'y avais pas pensé sous cet angle là pour Choulot. Parfois la clarté des propos est alors vraiment souhaitable en fait et je suis d'accord avec toi (une fois de plus !!) !

Anonyme a dit…

Bonjour,
J'ai vu le reportage in extremis sur pluzz.fr dimanche dernier. J'aurais bien voulu le revoir mais malheureusement, les 7 jours étant passés depuis la première diffusion, le lien ne fonctionne plus. Si quelqu'un connaît un autre biais par lequel je puisse revisionner cette émission qui m'a beaucoup touché, je lui en serai très reconnaissant. J'ai lu tous vos commentaires et j'y ai trouvé beaucoup d'impressions qui convergeaient avec les miennes à la suite de ce reportage. Celui de Myriam m'a particulièrement touché car elle pointe du doigt des difficultés d'être et de trouver notre place qui semblent être notre lot à tous, nous les enfants adoptés. Le fait de lire ces mots dans la bouche de quelqu'un d'autre ne diminue en rien la difficulté propre qu'on a à l'affronter pour soi mais cela rassure de ne pas se sentir seul dans cette situation.
A++

Moushette a dit…

@anonyme, cela me touche que des adoptés comme vous viennent sur mon blo pour partager leur ressenti, merci bcp !

Il est possible de télécharger le reportage et donc de le visionner ensuite sur ce lien : http://dl.free.fr/getfile.pl?file=/LMbmY1d9

Anonyme a dit…

Super, Moushette !! Merci beaucoup. Je reverrai ce reportage avec grand plaisir... le truc marrant, c'est que c'est ma mère biologique qui m'en avait parlé. Je ne regarde quasiment jamais la télé et n'étais pas au courant de la diffusion de ce reportage. Pardon si la question est peut-être un peu idiote (je suis tombé sur ce blog par hasard en faisant une recherche google sur le titre de l'émission) mais toi-même tu es une enfant adoptée?

Moushette a dit…

@anonyme : bin non, dsl, personne n'est parfait ;-) !! par contre je suis la maman de deux enfants nés en Inde (8 et 6), et bosse en tant que bénévole dans une assoce en tant que resp adoptions inde.

anonyme, tu es en contact avec ta mère bio, et c'est elle qui t'a prévenu ??!! génial ! et elle en a pensé quoi ?

Stéphane a dit…

Pas vu et le titre m'a fait bouillir, et au final, ça me saoul.

Vu les commentaires que je lis à droite et à gauche, je regrette de ne pas l'avoir vu ... mais ferais pas d'efforts pour le voir à tout prix non plus.

Je me contente des commentaires de vous chère moushette et de JVM (oeuf corse).

Moushette a dit…

@stéphane : franchement tu devrais le voir. j'ai rajouté à la fin du billet un lien pr télécharger le reportage. aller un effort, tu ne le regrettras pas !

Anonyme a dit…

@Moushette : nan, pas de souci, je ne prône pas d'ostracisme envers les enfants "non adoptés"... même si c'est d'un commun !!! JE PLAISANTE !!

Sinon, plus sérieusement, je ne sais pas trop ce qu'a pensé ma mère biologique de l'émission. Nous en sommes pour l'instant aux prémices de nos retrouvailles et nous n'avons à ce jour que quelques échanges timides par courrier et SMS mais l'un de ces SMS a en effet été pour me prévenir de la diffusion de ce reportage.

Moushette a dit…

@anonyme, ouaih ma filiation avec mes parents est d'un banal, du coup je me rattrape avec une crète de punk sur la tête et des épingles à nourrice dans le nez !

Cela doit être passionant ce début de retrouvailles, je vous souhaite plein de bonheur pour la suite ! Tenez nous au courant si le coeur vous en dit ! Tiens, et si ca vous intéresse d'écrire un billet "open" sur ce blog, si vous avez des choses à y dire sur votre vécu d'adopté, la porte de mes charabias vous est grande ouverte ! (occasionnellement, j'ai des "guest stars" qui racontent leur témoignage sur ce blog !)

Iméne a dit…

Bonjour/Bonsoir
Moi aussi je suis une adoptées. (whaou même si je le sais de le voir écrire cela fait toujours quelque chose)
Je l'ai découvert dans les papiers de mes parents quand j'avais 11 ans. Actuellement j'ai 18 ans et je n'ai toujours pas dis à mes parents que j'étais au courant. je suis en contact régulier avec la voix des adoptés et j'ai à fouiner sur le net pour voir des blog avec des gens "comme moi". J'ai envie d'avoir un contact avec ces personnes car je pense que la chose qui nous relie reste : l'abandon. Le reportages m'a fait pleurer car c'est exactement ce que l'on ressent, c'est vrai que la plupart des émissions parlent essentielement de la difficulté d'adopter mais pas vraiment des ressentis de ce qui le sont. Et je me suis retrouver dans des paroles. En tout cas ce qui m'a le plus émmu c'est les retrouvailles en Corée et je n'ai pas pu m'empêcher de me dire : Et moi ma rencontre avec ma gnitrice, comment ça va être ?
Bonne soirée/journée ♥

Moushette a dit…

je remets un commentaire qui a été zappé pr blogger :

@anonyme, ouaih ma filiation avec mes parents est d'un banal, du coup je me rattrape avec une crète de punk sur la tête et des épingles à nourrice dans le nez !

Cela doit être passionant ce début de retrouvailles, je vous souhaite plein de bonheur pour la suite ! Tenez nous au courant si le coeur vous en dit ! Tiens, et si ca vous intéresse d'écrire un billet "open" sur ce blog, si vous avez des choses à y dire sur votre vécu d'adopté, la porte de mes charabias vous est grande ouverte ! (occasionnellement, j'ai des "guest stars" qui racontent leur témoignage sur ce blog !)

commentaire de imène qui a été zappé aussi :

Bonjour/Bonsoir
Moi aussi je suis une adoptées. (whaou même si je le sais de le voir écrire cela fait toujours quelque chose)
Je l'ai découvert dans les papiers de mes parents quand j'avais 11 ans. Actuellement j'ai 18 ans et je n'ai toujours pas dis à mes parents que j'étais au courant. je suis en contact régulier avec la voix des adoptés et j'ai à fouiner sur le net pour voir des blog avec des gens "comme moi". J'ai envie d'avoir un contact avec ces personnes car je pense que la chose qui nous relie reste : l'abandon. Le reportages m'a fait pleurer car c'est exactement ce que l'on ressent, c'est vrai que la plupart des émissions parlent essentielement de la difficulté d'adopter mais pas vraiment des ressentis de ce qui le sont. Et je me suis retrouver dans des paroles. En tout cas ce qui m'a le plus émmu c'est les retrouvailles en Corée et je n'ai pas pu m'empêcher de me dire : Et moi ma rencontre avec ma gnitrice, comment ça va être ?
Bonne soirée/journée ♥

Moushette a dit…

@imène : votre situation doit être bien difficile à vivre. L'avoir découverte seule, ne pas oser le dire à vos parents. Moi je serais tentée de vous dire qu'il ne faut rester dans le secret ainsi, et que dire à vos parents que vous le savez les dégageraient d'un lourd poids ? Mais l'essentiel c'est que ca vous aide VOUS !

Bravo pr la voix des adoptées, c'est une super assoce, elle doit bien vous épauler !

Merci d'avoir partagé avec nous votre expérience !! Je suis très touchée par le vôtre et ceux des autres adoptés qui ont bien voulu le partager ici... :-)

Nannouille a dit…

Bonjour Moushette,

Merci beaucoup pour le lien vers la vidéo, je m'en voulais (en tant que future maman adoptive) d'avoir râté ce documentaire.
Je découvre ainsi votre blog que j'ai hâte de lire plus précisement.
Bien cordialement.

Nannouille.

Anonyme a dit…

J'étais désespérée... j'ai dû rendre mon décodeur parce qu'il était défectueux et le reportage était dessus... Impossible de le récupérer. Merci merci merci merci merci!
Je suis en train de le télécharger... je croise les doigts pour que ça marche! Il y a vraiment des gens supers! Merci merci et encore merci!

Eunjoo a dit…

ça a marché!!!!!!!!!!!!!! Merciiiiiiiiiiii

Moushette a dit…

:-)))))))))))))) !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails