lundi 5 septembre 2011

"Notre Coréen national va avoir chaud aux plumes"

"Notre Coréen national va avoir chaud aux plumes"

Voilà comment le député UMP, Alain Marlaix, a décrit Jean-Vincent Placé, un élu écologiste.

Pourtant JVP est bien français, et ce depuis sa plus tendre enfance puisqu'il a été adopté par un couple français à l'âge de 7 ans. D'ailleurs, il semble bien plus français que bon nombre de nos concitoyens. Il parle d'ailleurs de son amour passionné pour sa patrie d'adoption, du drapeau français qui est dans son bureau, et auquel il tient... Beaucoup de français ont ils ce genre de sentiment pour leur pays ?

Seulement voilà, les simples d'esprit et les ignorants réduisent la nationalité au lieu de naissance ou à l'ethnie à laquelle on appartient, quelque soit l'histoire de vie des personnes.

Mes enfants (adoptés d'Inde) le savent depuis longtemps. L'appartenance à un pays (ou non !) est d'abord un affaire légale concrétisée par un passeport, des papiers d'identité... Tous les enfants adoptés obtiennent la nationalité française au bout des formalités administratives, et sont des petits français comme tous les autres. Ensuite, c'est une histoire de coeur, de sentiment d'appartenance, de patriotisme. Mes enfants savent qu'ils sont français et qu'ils ne sont plus indiens : ils sont simplement d'origine indienne et leur nationalité a changée. Et la France ils l'aiment et ils en sont fiers. Et ils sont aussi fiers de leur parcours, de leur pays d'origine. Mais LEUR pays, c'est la France, un point c'est tout.

Mais non. Certains politiciens préfèrent se la jouer un peu plus simpliste : "tu nais coréen, alors tu restes coréen", le temps d'une boutade politique de mauvais goût pour faire rire les blondes au premier rang du meeting et s'attirer la sympathie d'électeurs un peu plus à droite...

Moi j'en ai ras le bol de tous les "dérapages" de ces politiciens peu scrupuleux, gonflés à bloc en cette période de pré-campagne présidentielle. Qu'ils concernent un  adopté, les "d'origine étrangères", les norvégiennes, les arabes ou les autres, cela me provoque le même sentiment d'horreur et de dégoût face à cette facilité de discrimination. Je trouve que ce genre de propos sont bien plus fréquents qu'à l'époque des grands jours de JM Le Pen,  grand spécialistes des  énormes "dérapages". Tellement énormes qu'ils étaient peu crédibles et ressemblaient plutôt à de la provocation théâtrale.

Mais tous ces "petits" dérapages de plus en plus fréquents de ces derniers mois, dans la bouche de certains politiciens d'un parti politique soit disant peu extrême, et leurs conséquences à long terme m'inquiètent. Ils rendent de plus en plus politiquement correct l'idée que les immigrés, les enfants issus de l'adoption internationale, les métisses et que sais-je, ne sont pas des "vrais" français. Et pour sûr que ces propos doivent trouver une écoute complaisante dans bons nombres d'oreilles de nos concitoyens. Et qui un jour appliqueront ces propos dans leur vie quotidienne face à une personne qu'ils ne jugeront finalement "pas si français que ça".  D'ailleurs personne ne semble réellement choqué à l'UMP des propos de Marlaix. Ah si, Copé a tweeté sur le sujet ce weekend et a récusé ses propos !  En voilà une lourde sanction, un tout petit tweet...

Le petit racisme ordinaire des français a donc de l'avenir devant lui, et mes enfants auront sûrement encore beaucoup de fil à retordre lorsqu'ils devront y faire face, comme ça a déjà été le cas malgré leur jeune âge, et comme ça le sera snas doute encore et fréquemment, dans notre soit disant beau pays... Alors moi, métisse, fille d'immigrée, et mère adoptive, je fume de colère contre ces petites remarques surfant sur le racisme et la xénophobie qui tirent mon pays vers le bas.

Et j'ai honte pour la France.

17 commentaires:

Anonyme a dit…

Je commence ma journée avec la radio, et l'émotion de Jean-Vincent face à cette boule(tte) puante de l'UMP... et moi aussi je suis nauséeuse de ces dérapages à répétition... alors je repasserai une couche, quand le moment sera venu, sur l'implication de ces étrangers (FTP MOI, soldats anglais, canadiens, américains, et j'en oublie) lors de la libération de notre "beau pays". Y aura du taf même après 2012!

Veronique

z e n c h a dit…

Racisme et xénophobie

Cela me rappelle, le témoignage d'Alain Badiou paru dans Le Monde le 15 novembre 2005.

L'humiliation ordinaire.
Mon fils adoptif est noir.
Pour la police, cela fait de lui un suspect. Témoignage.

Moushette a dit…

Oui très bien dit Véronique.

@zench : merci pour cet excellent lien. Je l'avais lu à l'époque, et il m'avait profondément marqué. En fait Je vais le mettre dans le prochain billet tiens, tant qu'il est toujours d'actualité...

Céline a dit…

ce petit rascisme ordinaire me débecte !
on laisse couler, parce que bon "bah c'est pas grave", "c'est pas vraiment méchant"; Ben si c'est grave, c'est méchant et c'est l'arbuste qui cache la forêt des nazillons en devenir..

grrrr

Julien ChAbAdA a dit…

J'aime quand tu réagis de la sorte, chère Moushette !
LE problème avec Alain Marleix, c'est que ce n'est pas un simple d'esprit, et qu'il n'a certainement pas choisi ses mots au hasard : c'est un homme érudit (diplômé de l'EHESS), qui a du pouvoir et qui peut défendre ses convictions profondes...
Quant à sa familiarité mal placée envers Jean Vincent Placé, je citerai simplement Confucius :
"L'homme supérieur est amical sans être familier ;
L'homme vulgaire est familier sans être amical."
A bon entendeur...

z e n c h a dit…

@Moushette

A propos de l'article d'Alain Badiou que j'avais placé à l'époque sur le blog Abandon & adoption

Greta, en fin de commentaire, écrit ceci :
N'oublions pas ce texte célèbre d'un déporté :
Quand ils sont venus chercher les juifs, je n'ai rien dit: je n'étais pas juif!
Quand ils sont venus chercher les communistes, je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste etc...


J'ajouterais même :
Quand ils sont venus chercher les adoptés, je n'ai rien dit, je n'étais pas adopté...

ouvea107 a dit…

Bonour moushette,
Oui je suis bien d'accord avec vous moushette et je vis des regards totalement differents depuis que nous avons avec nous notre deuxieme fille qui est "noire, noire", vous savez???
Ce sera plus dure pour elle que pour notre grnade née en chine. Ce petit racisme ordinaire d'une certaine elite bien pensante est vraiment saoulante et ne presage pas bonnes choses à venir.
De toute façon j'ai entendu des propos racistes au sein m^me de l'asso avec laquelle nous avons adoptés notre premiere fille comme quoi il valait mieux adopter une chinoise qu'une noire elle marcherait mieux à l'ecole!!! bah oui , je vous assure que c vrai, c du vécu.
bonne journée
Laurencze

Brigitte & lilou a dit…

bien d'accord avec toi Moushette, ces propos m'ont fait bondir ! pour tous les enfants adoptés à l'international et pour tous les Français d'origine étrangère... et moi aussi ça me soucie... pour le futur de nos enfants pour mon collègue au nom trop arabe pour trouver un appart etc.
ces dérapages sont intolérable en politique... et insupportable ailleurs
bises
Brigitte
Ps Tu n'es pas obligé de t'en prendre aux blondes...

Katell a dit…

Pareil.... j'ai encore en travers de la gorge la réflexion de ma pharmacienne, qui me connait du temps de ma PMA, à qui je demandais conseil sur l'éventuel vaccin contre la méningite pour ma fille, adoptée au Vietnam il y a 6 mois : "oui il faut le faire, même quand c'est POUR LE SIEN " (sous entendu : son vrai enfant, celui qui sort de l'utérus... la mienne n'est sans doute qu'un ersatz, un placebo...)

Kakrine a dit…

hello Moushette! comme je partage ton indignation... C'est consternant, et visiblement, ce n'est pas un cas isolé. Tu as raison, ces "petits" dérapages, non énormes, sont bien pires, car beaucoup plus insidieux...
Biz

Anonyme a dit…

Bien dit Moushette !
Eva

Mamaucy a dit…

Merci pour tes mots justes, Moushette.

Fox family a dit…

Nous avons pris connaissance du dérapage verbal Mr Marleix avec indignation. En tant que parents adoptifs, nous sommes abasourdis par le niveau de bêtise de ce député, ancien ministre. Nous nous sentons blessés par ce commentaire stupide. Par ailleurs, il suffit d'écouter Jean-Vincent Placé pour se convaincre d'une chose, il est bien français et fier de l'être. Son parcours est exemplaire.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Helas, je trouve le terme "derapage" inexact. Un derapage est inoppine, involontaire. J'ai souvent l'impression que des propos de ce type, de la part de personnes eduquees et lettrees, ne sont pas des derapages.
Ce sont des piques calculees et voulues, dont certains s'excusent ensuite, mais uniquement une fois que le mal est fait et que la phrase est ensuite reprise par d'autres, faisant boule de neige et faisant surtout passer un bien triste message.

A bientot,
Laurence (NY)

Moushette a dit…

Hey Laurence (de NY !) et Julien, je partage votre opinion, et j'ai comme un doute sur la spontanéité de ces paroles. D'où les guillemets lorsque j'ai parlé de dérapages...

@zench, j'ai bien aimé le commentaire de greta : "toute atteinte à la dignité de l'homme atteint l'humanité entière"

Merci à tous pour vos nombreux commentaires !! je vois que je ne suis pas la seule à réagir. Disons que le point positif de tout ceci, c'est que JVP en sort gagnant haut la main, grâce à son excellente intervention sur Inter !

pat a dit…

Je ne vois pas en quoi citer l'origine de quelqu'un genant.
L'origine se confond parfois avec la nationalité mais pas toujours.
On peut etre porteur de plusieurs nationalités et de plusieurs origines.
Quand quelqu'un parle (à l'école parfois) de l'origine de mes enfants qui se voit sur leur visage, cela ne les genent pas car il n y a pas de raison d'être plus génés que ceux qui ont une origine française.

Olivier a dit…

Eh oui, au pays du fromage, il n'y a pas qu'eux qui sont puants !!!
Le problème de toute ces petites phrases, c'est comme tu le dis, elles sont calculées et font rentrer le message dans les habitudes. Quand je lis les com de certains blog (journalistiques) cela pue le racisme à fond.
J'ai honte de mon pays, de mon département, de ma commune.
Comme on dit ici (pas moi), t'est sorti d'où ? Ah t'es pas chez nous ? (même si on est sorti du bled voisin)
Alors moi qui suit sorti à plus de 800 km avec mes enfants colorés, suis quoi : un extra terrestre ?
Un "pas de chez nous" assurement
mais fier de l'être!

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails