lundi 12 mars 2012

Les multirécidivistes...

Pour le premier, c'est facile, on dit que c'est parce que l'on veut devenir parents, que c'est ce qu'il y a de plus important à nos yeux. Et pour la plupart d'entre nous, on raconte que l'on ne peut y arriver autrement, car il y a derrière nous un long parcours d'infertilité.

Pour le deuxième, c'est tout aussi logique, le premier ne doit pas rester seul, et puis 2 enfants, ça correspond bien au standard de la famille française tout-est-beau-tout-est-joli.

Mais pour le troisième, hein, on dit quoi ? Ce troisième enfant (ou + + +) n'est plus aussi "indispensable" que les deux premiers dans le regard de pas mal de gens. "Tas deux bosses gosses qui vont bien, c'est déjà pas mal, non ??". Un troisième (ou + !) enfant est souvent perçu comme la "cherry on the cake", pour assouvir un pure désir égoïste de parent, avide d'être à la tête d'une famille nombreuse qussi parfaite que celle des Triplés du Fig'mag'... Cette constatation s'applique chez les familles biologiques, mais elle semble s'appliquer encore plus chez les familles adoptives.

Lorsqu'on se lance dans le projet d'un troisième enfant, nul besoin de se justifier ou d'argumenter en long et en large cette envie de petit morveux lorsqu'il s'agit d'arrêter la pilule, sauf bien sûr lorsque le conjoint n'est pas d'accord ! Mais lorsqu'on est parent adoptif, c'est une toute autre histoire... On doit argumenter, se justifier et motiver en détail un projet qui relève de la pure envie parentale, bien égoïste ! Alors, que répondre aux assistantes sociales des ASE, les pys, les intervenants des association qui vous interrogent et vous testent sur votre motivation assez étrange à avoir une famille nombreuse adoptive, au risque de se présenter comme un enfant gâté qui veut assouvir un caprice infondé ? 

Lorsque professionnels vous posent la fameuse question :

"Pourquoi 3 plutôt que 2 ?"

Que répondre d'autre que...

"Pasque j'ai enviiiiiiiiiiiiiiiiiiie, que je veux 3 et rien d'autre, naa et si t pas contente, je fais pipi sur la belle moquette dans ton bureau tout pourri d'AS de ASE et je me roule dedans !"

Non seulement cette envie d'un troisième est difficile à argumenter, mais en plus certains semblent y mettre de la mauvaise volonté pour aider les familles dans ce terrible choix.... A ma grande surprise, j'ai constaté que certains professionnels semblent avoir plus de difficultés à délivrer le 3ème sésame par rapport aux deux précédents ! Il n'est pas rare de les entendre menacer les postulants en leur braquant le fameux "vous savez à l'adolescence", ou bien en vous faisant peur à coup de "le troisième pourrait rompre la parfaite harmonie de votre famille existante" ... 

Aller, je caricature pas mal, mais je suis étonnée par le nombre de témoignages qui ont galéré pr leur troisième agrément, surtout lorsque celui ci est plus ouvert que les précédents. Naïvement, je pensais que les agréments seraient des pures formalités au fur et à mesur que la fratrie s'agrandissait, mais j'avais tort. Pour pas mal de familles, les choses ne sont pas allées en se simplifiant (et j'en parle en connaissance de cause puis que notre projet original n'a jamais été accepté par notre ASE !!).

Les pros semblent douter de la motivation, de la capacité de la famille à accueillir ce troisième/quatrième, alors que tout va bien, point de vue disponibilité matérielle, affective et équilibre familial. Pourtant ces  familles ont pris du recul sur l'adoption, la parentalité, et ils sont encore plus objectifs dans leur choix que pour les agréments précédents puisque plus dans la pratique que dans la théorie comme auparavant... Elles prennent donc ces décisions en connaissance de cause, alors pourquoi les professionnels ne les suivent pas ? Je m'interroge bien souvent sur ce sujet, et je n'ai toujours pas trouvé de réponse satisfaisante (ou alors si mais je préfère jetter un petit voile pudique dessus...)...

Et vous, multirécidivistes de l'adoption, avez vous été confrontés à des situations similaires ??

20 commentaires:

Sylvie la Grande Bretonne a dit…

pas recidiviste ici (meme si ce n'est pas l'envie qui m'en manque !) mais la meme incomprehension face a l'attitude de certains TS face a ces projets ....
je suis qd meme sur les fesses de voir que vous avez eu du mal a avoir votre agrement !!??

des bises
Sylvie

gg a dit…

Recidivistes comme vous dites ( pénélope 6 ans, clovis 4 ans et Violette 17 mois )..je me retrouve tout a fait dans votre texte...pour nous la conclusion de l'assistante " en espérant que cet enfant trouve sa place dans ce foyer ? " ...elle l'a trouvé et ses frères et soeurs sont ravis....
Géraldine
http://www.adoptioncambodge.com

Anonyme a dit…

Ah, le troisième! J'ai eu droit à tout ce que tu décris. Lors de l'agrément: "Mais pourquoi voulez-vous un troisième enfant?". A question débile, réponse débile: "Vous voulez dire, pourquoi trois et pas quatre ou cinq? Parce que je suis célibataire, et que je pense qu'il me serait difficile d'assumer seule matériellement plus de 3 enfants". "Mais vous avez 2 enfants qui vont bien, pourquoi un troisième qui déséquilibrera (même pas au conditionnel!!) toute la famille?" "Vous savez, pour l'instant ils sont petits, mais quand ils vont être adolescents, ça risque d'être plus difficile". Réponse: "Oui, c'est connu, mais c'est le cas de tous les parents. Enfin je pense quand même que c'est mieux que mes enfants aient moins de 18 ans d'écart, et si je dois attendre que l'adolescence des premiers soit terminée pour en avoir un troisième, j'ai peur d'être un peu âgée, vous ne croyez-pas?". Et le bouquet final:"vous dites avoir de la place pour un homme dans votre vie, mais vous avez bien conscience qu'avec 3 enfants, ça sera plus compliqué!!!!!!" Alors là, j'en suis restée comme deux ronds de flan. Quel noblesse de regard sur la gente masculine, quelle finesse d'appréciation des relations amoureuses... J'ai donc répondu "j'espère bien en rencontrer un qui aura un peu de respect pour mes enfants et qui ne les considérera pas comme un handicap". Il y a des limites quand même. Quant à la famille, stupéfaction totale. Un, passe encore, deux au secours, mais trois, alors là.... ils ne l'avaient même pas imaginé. Je suis la première de la famille, rendez-vous compte? Et célibataire avec ça!!!! Et le pire du pire???? Je ne m'en sors pas plus mal que les autres.
Heureusement, j'ai une amie qui m'a rassurée un soir de déprime face aux réactions des proches: "ah, mais ma pauvre, rien à voir avec le fait d'être célibataire ou qu'ils soient adoptés, le troisième, il ne passe pas. Moi, c'était pareil, mes copines Unetelle et Unetelle, même chose. Le troisième, rien à faire, il ne passe pas".
Je suis donc nulle, inconsciente, égoïste, bref, la mère la pire du monde, mais ce qui me fait plaisir, c'est que je ne suis pas la seule.
Merci de ton blog...
Mumu

Anonyme a dit…

Demain, 10 h , l'émisssion"service public" sur Fr Inter est consacrée à l'adoption. Cette démarche vers un 3 ème enfant sera peut-être évoquée.
Pour notre part et pour X raisons, Arun sera fils unique mais total respect à celles et ceux qui font un autre choix. Toutes nos bonnes ondes les accompagnent.

Pour la photo d'accueil, je trouve qu'il y a incontestablement du Nishal dans Gab et cela me frappe à chaque fois.

Amicalement à vous,

Laurence-Anne



Laurence-Anne, Alain et Arun

maman est occupée a dit…

A partir du moment où les parents ont les moyens d'élever 3 enfants et que les enfants sont heureux, chacun fait ce qu'il veut...

A la mere si a dit…

Ah, cette norme des deux que ce soit dans le cadre d'une adoption ou pas c'est très énervant!

Pour 80% des gens il faut avoir 2 enfants, pas un de plus, pas un de moins. Et j'imagine bien que les professionnels réfléchissent avec les mêmes codes!

Moi mon gynéco après ma première fille m'a dit, "bon il faut faire le deuxième, faut pas s'arrêter en si bon chemin", là j'attends le 2ème et qd je lui parle d'une 3eme grossesse il me réponds: "oh, deux enfants c'est déjà bien".

Donc effectivement, dès le 3ème, il faut déjà se justifier...

Bon courage!

Moushette a dit…

@sylvie, notre agrément, on l'a eu facilement, mais pas le projet que l'on souhaitait (on ne l'a jamais eu...)

@gg @mumu: voila, c tout à fait le genre de remarques hallucinantes !

@laurence-anne : alors comment était cette émission ? pr la ressemblance, nous on ne trouve pas trop, mais bon après c une question de jugement ! la bizz à arun !!

@maman est occupée : ah si seulement les intervenants des ASE et autres pros de l'adoption pouvaient raisonner comme vous !!

@la mere si : oui ce thème est universel pr tt type de parentalité, on est bien d'accord, sauf que nous on doit savoir bien défendre notre steack pour y avoir droit, car sinon couick les ASE sanctionent et exit l'agrément et les chances de redevenir parents !!!

celnico and co a dit…

Ici aussi on est récidiviste pour un(e) petit(e) troiz' mais après une seul agrément (pour fratrie obtenue en 2007). On devrait avoir le précieux sésame en mai après une démarche d'agrément très facile ou nous n'avons pas eu du tout par chance toutes ces réflexions mentionnés dans ton message...que du positif, du constructif. Mais notre 2ème projet est plus "classique" que le premier l'était (fratrie de moins de 5 ans à 29 ans, c'était plus dur à passer qu'un seul enfant de moins de 5 ans à 35 ans !) et l'ASE comme la pshy l'ont bien compris...par chance il existe encore des CG ou ça fonctionne sur des bases positives !
Pour l'entourage, rien n'est moins sûr, l'annonce n'a pas soulevé les foules comme on le pensait, pas même un peu d'enthousiasme...peut-être la peur du chemin difficile qui nous attend ?

Céline
maman d'une fratrie de 2 anges-démons de 8 et 4 ans !

zeu a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
zeu a dit…

Cet article fort intéressant arrive alors que nous sommes nous-mêmes dans un autre type de réflexion : adopter un ou deux enfants (d'un coup) ?

Pas simple non plus...

;)

Jean-Vital de Monléon a dit…

Pourquoi pas 4 ?

Anonyme a dit…

Bonsoir, nous aussi on a demandé un agrément pour un troisieme enfant et on l'a obtenu sans soucis, malgré le fait que nos deux premiers enfants ont été adoptés en meme temps et qu'ils ont 9 mois de différence et sont en symbiose. Mais l'as et la psy ont assuré et ont compris dans nos propros qu'on ferait tout pour que cet enfant trouve sa place. Bon la psy a un peu insisté pourquoi un troisieme????? mais bon ca ne s'explique pas vraiment, on a toujours eu envie d une famille nombreuse et l'adoption de nos deux aines se passe super bien, voilà point barre ............on a peut etre eu de la chance avec ses travailleurs sociaux.Effectivement on ne pause pas la question pour les enfants bios no comment ........
Pour info on est dans les bouches du rhone et notre nouveau projet et différent du premier là on a un agrément pour un enfant jusqu'à 7 ans.

Corinne et sa famille en quête d'une oaa

C'est toujours un plaisir de te lire Moushette (secret : en plus je suis une amoureuse de l'INDE, comment ne pas l'être ?)

Mamaucy a dit…

Intéressante question !
J'ai une réponse cynique qui est peut-etre celle que tu ne veux pas écrire : "faut en laisser aux autres ma bonne dame" !!!
L'effet rareté, en quelques sortes, l'envie de ne pas "gater" les égoistes avec un 3ème enfant quand tant d'autres en attendent un premier ou un deuxième, jugés plus "indispensables".
Voilà, c'est dit.
Bonne soirée !
M

celnico and co a dit…

Oui c'est dit mamaucy, et bien dit !! J'ai l'impression en effet que cette pensée la nous l'avons déjà entendue de la part de certains travailleurs sociaux (pas les nôtres heureusement) et d'autres parents adoptants (en Reunion efa)....après tout c'est vrai nous devrions laisser notre place aux autres, nous qui avons déjà eu la chance d'avoir une fratrie de petits - nô comment......


Celine
Maman de deux anges-démons de 8 et 4 ans

CorinneB a dit…

Ah la normalité. Et quand vous décidé d'en avoir 1 seul, c'est pareil... Pourquoi pas 2?? A quand le 2e??
Toujours se justifier... Mais bon après 10 ans sans enfants, on est blindés! Et heureux avec notre petit dragon du mékong.
La pingoofamily
http://pingoofamily.blog.lemonde.fr/

Moushette a dit…

@celnico : ça fait du bien de savoir que que toutes les ASE ne se ressemblent pas ! Je le constate aussi régulièrement dans mon taf de bénévole, il est clair que certaines Ase sont pro agréments ouverts et enfants grands alors que d'autres freinent tant qu'elles peuvent !

@zeu : le projet d'adopter une fratrie est un projet merveilleux qui peut présenter bien des avantages, mais avant cela il est important de bien se préparer, réfléchir, échanger, réfléchir à sa situation personnelle; à ses limites, sa capacité à prendre chaque enfant en individuel etc etc etc... je vous conseille vivement de vous mettre en contact avec des familles ayant adopté des fratries, rien de mieux que les témoignages réels pour se donner une petite idée de ce qui peut vous attendre !

@jvm : ah bin tiens, jvm le retour sur la blogosphère ! welcome back. pas compris votre question ? c billet traite de l'adoption du troisième ou plus (cf les +++ dans le billet !). ou alors vous parlez à voix haute d'un projet perso ??!! (oh j'vous taquine hein té)

@corinne : bravo pour votre projet large et pour votre ASE open aussi !

@mamaucy : hé bin ça c'est dit, mdr !!! ouaih je l'ai pensé aussi, mais ce n'est pas là dessus que j'ai jeté un ptit voile pudique....

@corinne b : l'essentiel c'est de trouver le bonheur pour sa famille. après il y aura toujours les jaloux, les aigris, les critiqueurs... le bonheur va souvent de pair avec les vautours !

Merci à tous de commenter ainsi, vous participez activement au revival de ce blog !!!!! (pasque j'ai besoin de motivation pr m'y remettre mine de rien...).

Mimi a dit…

Pour te remotiver à écrire je mets aussi mon grain de sel..et j'en aurai bien plus d'un grain à écrire là-dessus.
Pour moi le pire cela a quand même été de se justifier en Inde devant le juge pour une 4è adoption... sans parler l'anglais...

Les Vents du Monde a dit…

Alors mesdames, imaginez ce qu'on a pu nous dire et nous demander avec notre fratrie de 5 bios (ce qui nous a d'ailleurs fermé les portes de L'Inde !) qui a failli être 6 et notre projet d'adoption pour un ou deux de plus !!! Il a fallu batailler dur pour l'avoir cet agrément... j'ai cru comprendre que nous étions une sorte de record du nombre d'entretiens...
Beaucoup de gens nous demandent de justifier notre désir de grande famille, jugent et critiquent. Personnellement, je trouve vraiment très étrange qu'on puisse désirer n'avoir qu'un seul enfant mais je ne porte aucun jugement sur ce choix qui est très personnel et ne devrait jamais avoir à être justifié...

Les Vents du Monde a dit…

Et j'ai oublié de signer....
Soazig !

French Marianne a dit…

Chez nous aussi, troisième agrément, mais troisième agrément pour un second enfant. Ben ouiais, nous, on a tellement aimé cela, les rendez-vous AS + psy, qu'on en demandait encore ! Trève de plaisanterie. Comme nous étions englué dans un projet Chine pour notre second (dossier accepté par Pékin depuis avril 2007 - hé oui, on va fêter nos 5 ans la semaine prochaine) et que la validité de notre deuxième sésame risquait de nous bloquer pour mener à bien l'aventure, il a fallu qu'on se farde un troisième agrément. Nous n'y allions pas de gaieté de coeur même si nous étions très motivés, mais je dois reconnaître que nos craintes étaient fondées. On est tombé sur une AS au 'professionnalisme' hypertrophié. Du zèle qu'elle faisait (n'a-t-elle pas passé 90 mn à nous expliquer ce qu'était un agrément?). 5 rendez-vous durant lesquels nous avons été disséqués comme jamais. Pourtant, on ne peut pas dire que nous étions des bleus en la matière, puisque nous étions déjà passé par là. Mais là, c'était le pompon. Au final, on a tenu bon, on est resté zen et on l'a eu ce sésame.
Avec le recul, pas certaine qu'on en repasserait par là.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails