mercredi 21 octobre 2015

A child is a Gift of Life. Not a commodity.

"A child is a Gift of Life. Not a commodity."


C'est la phrase qui me suit en ce moment, qui me hante. Et que j'aimerais hurler dans certaines oreilles indiennes haut placées.

C'est une des sisters des Missionaries of Charity qui a dit à peu près la même chose (remplacer Life par God) et qui m'a inspiré la mienne.

Mes trois enfants sont mes trésors, ce qui m'a été donné de plus précieux dans ma vie. Heureux sont le parents qui comme moi ont reçu ce don, le coeur débordant de gratitude de la chance qu'ils ont de devenir le parents de leur(s) enfant(s).

Quant à moi, je suis triste pour ces parents qui auront à choisir leur enfant, et pire qui devront le faire sur internet. Car c'est ce que demande la CARA aux postulants indiens.



Voici des extraits des guidelines 2015 de la CARA


"10. Selection of a child by the prospective adoptive parents. " 

"... the prospective adoptive parents shall be given an opportunity to view the photographs, child study report and medical examination report upto six children, in their preference category if any, in one or more specialised adoption agencies through the Child Adoption Resource Information and Guidance System. (3) After viewing the photographs, child study report and medical examination report of the child or children, the prospective adoptive parents may reserve one child..."


Ceci ne concerne pas l'adoption internationale, cette façon de procéder ne concerne que l'adoption nationale par les indiens. Mais tout de même, cela ne peut me laisser indifférente. Je frémis en songeant aux conséquences désastreuses que cela peut avoir à court et à long terme sur l'attachement entre parents adoptifs et leurs enfants. Et qu'en pensent les adoptés (adultes) indiens de voir leurs consœurs traités ainsi ?? J'aimerais tant entendre l'avis des associations d'adoptés adultes dans la presse... Comment peut on ainsi mettre des profils d'enfants online et demander aux parents de choisir comme s'ils étaient sur un site d'achats online ?! En attendant, certains indiens ne l'entendent pas comme ça et le feront savoir dans la high court de Mumbai le 26/10 ! Ou bien expriment leur désaccord dans la presse... La guerre anti guidelines 2015 a démarré en Inde, CARA vs mécontents, qui aura le dernier  mot ??!

En attendant je chéris mes 3 cadeaux offerts par ma vie, soulagée de savoir que je n'aurai jamais à leur dire "je t'ai choisi parmi d'autres". Qui sont juste les plus merveilleux dons de ma vie auxquels je n'osais espérer.


Sinon pr info, l'information sur les MOC indiens fermant à cause des nouveaux guidelines de la CARA a fait le tour du monde : washington post, daily telegraph, et même la France, Libé et surtout La Croix et encore la Croix

9 commentaires:

christelle02 a dit…

je découvre cette nouvelle demande de la CARA... je suis l'heureuse maman d'une fillette arrivée il y a trois ans et sur le point de partir chercher le petit frère le mois prochain, en Chine... et je suis si heureuse qu'ils m'aient été destinés, mes si précieux enfants.

Moushette a dit…

Et oui. Merci christelle !

les Alsaciens a dit…

heureuse de ne pas avoir eu à "choisir"!!
Heureuse aussi de te lire plus souvent ici!!!!!
ODILE

Anonyme a dit…

Je suis partagée sur ce sujet. Aux États-Unis, les agences ont des photolistings, est-ce que le lien se fait moins bien par la suite? Je pense à l'Ukraine aussi.
Si cela peut aider un enfant à trouver sa famille, quand son dossier seul aurait fait qu'il aurait été mis de côté, pourquoi pas?
De toutes façons nous choisissons déjà en partie nos enfants, âge, état de santé, parfois sexe, couleur de peau, pays d'origine quand cela est encore possible. Parfois, en France et ailleurs c'est l'ancienneté sur une liste d'attente qui nous fait parent de tel enfant plutôt qu'un autre.
Magali

Moushette a dit…

Les agences américaines sont plutôt partagée sur ces listes où on peut "choisir" en s'attendrissant sur une photo. Menfin chacun son point de vue !

Hello Odile !!

petitesuzie a dit…

Je suis heureuse de n avoir pas "choisi " mon fils mais que le destin nous a fait nous trouver. Je pense que je serai très mal à l aise de choisir un enfant parmi d autres. Nous recommencons une procédure d agrément pour adopter un second enfant. Dieu sait que nous ne savons pas encore où nous orienter, bien que nous soyons assez ouverts sur de nombreuses particularités.
Qu' il est tortueux et complexe le chemin vers nos enfants...
Pour en revenir à ton post, je ne voudrais pas d un enfant sur catalogue...
Bises!

petitesuzie a dit…

"Je serais" et non "je serai". Conditionnel car cela n aura jamais lieu. 😊

petitesuzie a dit…

"Je serais" et non "je serai". Conditionnel car cela n aura jamais lieu. 😊

marianne a dit…

J'aurais aimé choisir...
Mon agrément stipulait qu'on acceptait les particularités SAUF une....psychiatrique et notre fille a celle là. Cachée bien sûr puisque visiblement c'était connu là bas (traitement au long court caché également)
Dur à vivre... l'amour ne suffit pas parfois à accepter ce handicap et à vivre avec une enfant qui ne pense qu'à se détruire et détruire ceux qui l'aiment

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails